Month: January 2021

Cornée artificielle : le CHU de Montpellier se prépare à l’essai clinique


Cornée artificielle : le CHU de Montpellier se prépare à l’essai clinique 

(  Du MIDI LIBRE,  Article du 26 janvier 2021)

  • L’essai clinique devrait prochainement débuter en France.L’essai clinique devrait prochainement débuter en France. MIDI LIBRE – SYLVIE CAMBON

Publié le 26/01/2021 à 13:00

Le CHU de Montpellier sera l’un des deux centres retenus pour opérer les patients ayant une malvoyance d’origine cornéenne, en partenariat avec CorNeat Vision.

Selon le site Gènéthique, cette société israélienne de dispositifs médicaux ophtalmiques a ainsi mis au point “un nouveau type de cornée artificielle qui s’intègre directement dans la paroi de l’œil”.

Opération avec succès en Israël

Alors que l’essai clinique devrait prochainement débuter en France, une équipe composée de chercheurs et de médecins a annoncé avoir opéré avec succès en Israël un patient de 78 ans atteint de cécité depuis 10 ans.

Garanti sans virus. www.avg.com

Graffitis sur les plaques des Noms de l’Allée des Justes, le jour de la Commémoration de Yom haShoah

BANDEAU BNVCA.JPG

66 rue Laugier 75017 PARIS

Le Président
Sammy GHOZLAN 
01 77 38 49 44

 Le BNVCA vient d'être alerté que des tags ont été découverts dans la nuit vers 1h du matin       ce 27 janvier 2021, sur les murs du Mémorial de  la Shoah Allée des Justes à Paris 4eme

Ils ont été nettoyés par les services de la VIlle  de Paris 


Les tags qui  ont recouvert les plaques commémoratives sont les suivants 

UIGHURS 2021 = JUIF 1941

UIGHURS LIVES MATTER   AVEC UN CROISSANT  (symbole de l'etat Turc)

Il semble que des activistes turcs en France veulent attirer l'attention sur le sort de la     

communauté turque UIGHURS; notamment en ce jour de la commémoration dédiée à la 

 mémoire des victimes de la Shoah et de la libération du Camp d'Auschwitz

Néanmoins le BNVCA demande au Procureur de la République de Paris d'engager      

 éventuellement d'initiative l'action publique contre les auteurs de ces dégradations.  

Les services de police qui sont intervenus tôt ce matin disposent des photos de ces graffitis

Nous considérons qu'il s'agit d'un appel au secours lancé par cette minorité turque 

Le BNVCA considère que ces faits n'ont aucun caractère antisémite  


image.png

Garanti sans virus. www.avg.com

Le BNVCA dénonce le climat actuel, terreau d’un antisémitisme virulent


Le BNVCA dénonce le climat actuel, terreau d’un antisémitisme virulent
 
A quelques jours de la commémoration de la mise à mort d’Ilan Halimi et à l’heure de la Commémoration de Yom HaShoah, la multiplication d’événements à caractère antisémite renforce le goût amer de cette période. Où en est la lutte contre l’antisémitisme constamment évoquée ? La présence accrue de BDS ces dernières semaines à Toulouse et Paris  par un affichage piraté sur des abribus Decaux, où s’affichent, en lieu et place des publicités, des messages sur « l’apartheid israélien »attise l’inquiétude et même la colère de nombreuses personnes. La question se pose également lorsque des stands BDS, avec ou sans autorisation préfectorale, déversent un poison lent et mortel qui alimente les déséquilibrés, comme à Toulouse, Montpellier et Strasbourg ce week-end. Strasbourg qui vient d’être secouée par l’affaire Deliveroo et les coursiers refusant de « livrer pour des juifs » et refusent également de livrer tout repas accompagné de boisson alcoolisée. Le message est clair : BDS a voulu rassembler de nouvelles troupes choquées par la réaction exceptionnellement rapide et forte de la Justice : comparution immédiate, quatre mois de prison et expulsion. Déjà sur les réseaux sociaux des messages sont lancés pour éviter l’expulsion : un mariage est même envisagé. Ce qui est en jeu dans toute cette affaire, rappelons-le sans violence physique, est un condensé des différents problèmes auxquels est confrontée la société française. Un sans – papier qui certainement travaille pour un livreur, lui, en règle, ce dernier fournissant du travail à un certain nombre de personnes en situation illégale. On ne sait plus qui est qui, Qu’en est-il lorsque des vidéos avec des mises en scène immondes sont diffusées sur les réseaux sociaux, impunément ? Qu’est-ce que la lutte contre l’antisémitisme lorsque tant de gens sont chez eux terrorisés par des voisins qui les harcèlent, les insultent en les narguant et que les plaintes terminent classées sans suite et les victimes à l’abandon?  Qu’est-ce que la lutte contre l’antisémitisme, lorsqu’un citoyen d’honneur de la ville de Paris verse un salaire mensuel, en récompense à la famille de celui qui a tué à coups de pierres une femme israélienne faisant son jogging et qu’il n’est pas question de lui retirer sa médaille d’honneur? Lorsqu’Israël est accusé, à tort, de ne pas vacciner les prisonniers palestiniens mais que, lorsque, précisément dans le même temps, l’annonce est faite par  le Liban de ne pas vacciner les Palestiniens,  ce qui  n’offusque personne?
Le BNVCA dit Stop « aux deux poids, deux mesures » qui fait d’Israël le juif des Nations et met en danger les citoyens de confession juive. N’oublions pas que les juifs sont appelés le canari de la République. Le canari qui accompagnait les mineurs dans les mines et succombait à toute émanation de gaz, signal du danger imminent. Car les juifs sont inquiets non seulement pour eux, mais pour la France qu’ils ne reconnaissent plus. L’agression du petit Yuriy, cette ultra-violence monstrueuse de huit contre un, est incompatible avec l’idée de la France. Dans un tel contexte, les juifs, qui sont toujours des proies faciles avec leur confiance, leur espoir, leur habitude du pire, se sentent directement menacés.  Rudy H. 17 ans , en 2015 ou M. S. en août 2020 ont eux aussi eu le malheur d’être frappés et laissés pour morts, par ces nouveaux barbares. Ils en gardent des traumatismes très sérieux.  Souhaitons que Yuriy, qui n’est pas juif ,si tôt confronté au pire, s’en sorte sans dommages physiques ni de séquelles psychologiques.
Dans un mois, la Cour de Cassation décidera du renvoi, ou non, de l’assassin de Sarah Halimi aux Assises. S’il était considéré comme irresponsable et donc remis en liberté avec pour seule interdiction de ne pas pouvoir passer devant l’immeuble où habitait la malheureuse, rue Vaucouleurs (!), les dégâts seraient immenses. Ce serait bien une autorisation de tuer sous l’emprise de drogues interdites qui serait donnée. Tuer des juifs mais pas seulement des juifs.
Le Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme continue son combat sans faillir, mais demande que soit ouverte une véritable réflexion avec pour objectif un vrai plan d’action. La loi dite sur le renforcement des principes républicains  rencontre de plus en plus d’obstacles, or, seule une détermination sans failles pourrait espérer faire changer le cours des choses.
Le BNVCA demande non seulement au Ministère de l’Intérieur la dissolution du BDS, au Ministère de la Justice le rappel de sa circulaire sur le boycott des produits israéliens qui autorise depuis 2009 les poursuites à l’encontre de ceux qui incitent à la haine nous demandons  à Youtube le retrait de la vidéo mentionnée ci-dessous, mais aussi l’adoption d’urgence de la définition de l’antisémitisme donnée par l’IHRA afin de permettre une grande campagne officielle de communication de lutte contre l’Antisémitisme. Car lutter contre l’Antisémitisme c’est lutter pour la France et ses valeurs de Liberté, Egalité et Fraternité. Ceux qui ont tabassé Yuriy , n’ont, semble-t-il, jamais entendu parler de ces valeurs fondatrices. Tous les français devraient se sentir concernés.
Sammy Ghozlan et Evelyne Gougenheim

Le BNVCA alerté d’une agression à motif crapuleux et apparemment non antisémite, au domicile d’une famille à Montmagny

BANDEAU BNVCA.JPG

66 rue Laugier 75017 PARIS                                                   


Le Président

Sammy GHOZLAN 

01 77 38 49 44

Le 25 janvier 2021

 

COMMUNIQUE

  Le BNVCA alerté d’une agression à motif crapuleux et apparemment non antisémite, au domicile d’une famille à Montmagny  

 

 

Le Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme, BNVCA, a été alerté par ses correspondants de l’agression d’une famille juive, ce vendredi à Montmagny. Des individus usurpant l’identité d’agents ERDF, ont pénétré dans l’appartement de M. Z. G, l’ont violenté en exigeant de lui, à tort, des montres de grandes marques qu’il ne possédait pas.

La victime, qui a résisté et mis en fuite ses agresseurs au nombre de cinq, selon les dires de la victime, seraient d’origine nord-africaine et âgés de 18 à 20 ans. La victime insiste sur le fait que cette agression à motif crapuleux n’a pas de caractère antisémite et demande que les éventuelles vidéos de l’agression ne circulent pas sur les réseaux sociaux mais soient transmises à la police.

Le BNVCA est convaincu de la prochaine identification et arrestation des auteurs des faits par la police d’Enghien, en charge du dossier. Le Président de l’UCJ, René Taïeb, prévenu dès le vendredi, intervenu auprès de la victime pour lui apporter tout son soutien, reste en contact étroit avec le BNVCA pour suivre l’évolution de cette affaire.

Le BNVCA demande la dissolution de BDS, association hautement toxique et au financement douteux

66 rue Laugier – 75017

Le Président

Sammy GHOZLAN 

01 77 38 49 44

COMMUNIQUE

,

Le BNVCA demande la dissolution de BDS, association hautement toxique et au financement douteux 

 

1611501874455.jpg

 

Le Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme déplore qu’en différents endroits emblématiques, rue de Rivoli et Boulevard St Michel, s’affichent de façon décomplexée la haine d’Israël et son escorte de mensonges. Les mensonges servis depuis des années par ceux qui, en alimentant les « esprits déséquilibrés », poussent à la violence et au meurtre de juifs pour « venger les enfants palestiniens ».

Le BNVCA, face à une recrudescence incontestable de l’antisémitisme   ( 40 000 tweets contre Miss Provence, les livreurs Deliveroo, «  je ne livre pas pour les juifs », menaces contre Gabriel Attal et Meyer Habib, etc…) attend des mesures fortes du Ministère de la Justice qui a, par une note en date du 20 octobre relative au boycott des produits israéliens et adressée aux magistrats, rappelé que l’appel au boycott lorsqu’il découle sur l’appel à la haine, en attisant ainsi la violence, est interdit. Nous sommes clairement dans ce cas avec la mention d’un apartheid aussi inexistant que dévastateur en termes d’image.

Le BNVCA demande au Ministère de l’Intérieur de prendre les mesures nécessaires pour identifier les individus qui, en cas d’impunité, ne manqueront pas d’étendre ce type d’actions. Enfin la dissolution de BDS, association à haute toxicité et au financement douteux, demandée depuis tant d’années, apporterait un tarissement certain de l’une des sources de l’antisionisme et donc de l’antisémitisme en France. 

Le BNVCA dénonce la multiplication d’affichages pirates : après Toulouse, c’est à Paris que s’affiche la haine des BDS contre Israël, sur les abribus Decaux

Logo.jpg

66 rue Laugier 75017                               

Le Président

Sammy GHOZLAN 

01 77 38 49 44

COMMUNIQUE

 

Le BNVCA dénonce la multiplication d’affichages pirates : après Toulouse, c’est à Paris que s’affiche la haine des BDS contre Israël,

 sur les abribus Decaux

 

IMG-20210123-WA0002.jpg


 

Le Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme découvre sans surprise un affichage pirate à Paris. Comme à Toulouse, ce sont des abribus Decaux qui ont été piratés pour afficher en plein Paris, l’appel au boycott des produits israéliens sous couvert d’un « apartheid israélien ». 

Rappelons que cette accusation d’apartheid est l’un des nombreux mensonges utilisés par ces groupuscules. En effet, près de 20% des Israéliens sont musulmans et vivent en Israël avec le droit de vote, la liberté de travailler et bien sûr une vaccination au même titre que tous les israéliens. Rappelons qu'il y a des Juges de la Cour Suprême qui sont des arabes israéliens. Il se trouve des arabes israéliens parmi les plus hauts gradés de la police, de l’Université etc… En revanche, contrairement à ce qu'auraient souhaité ces individus, financés pour dénigrer Israël, les prisonniers qui ont du sang juif sur les mains ne seront pas vaccinés en priorité, avant les rescapés de la Shoah. Heureusement.Rappelons aussi qu’il n’y a pas un juif vivant dans les dits territoires palestiniens : c’est cela l’apartheid.

Le BNVCA va déposer plainte contre ce nouvel appel au boycott et à la haine d’Israël qui a trop tué ici en France, en particulier  les petits enfants de l’école juive de Toulouse. Le BNVCA va notamment déposer plainte contre le concepteur et le graphiste de cette campagne et tous ceux qui ont contribué à sa réalisation .

Le BNVCA en appelle à la responsabilité de Decaux pour sécuriser ses abribus afin d’empêcher ces affiches  illégales, incitatives à la haine d’Israël, qui, de surcroît,   « volent » l’espace publicitaire de leurs clients. Contre l’antisionisme et l’antisémitisme, puisqu’il n’y a pas de vaccin, c’est tolérance zéro.

Le BNVCA, suite à l’émotion suscitée, prend acte de la déclaration de la présidence tunisienne qui déplore un malentendu et affirme n’avoir jamais traité les juifs de voleurs


Le Président 

Sammy Ghozlan

01 77 38 49 44


Le 20 janvier 2021

COMMUNIQUE

Le BNVCA, suite à l'émotion suscitée, prend acte de la déclaration de la présidence tunisienne qui déplore un malentendu et affirme 

n'avoir jamais traité les juifs de voleurs

                                                                         

image.png

Le Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme, le BNVCA, avait  été requis mardi par un grand nombre de juifs tunisiens, en France, ainsi que par de nombreux responsables d’associations de juifs tunisiens lui exprimant leur émotion et leur inquiétude, suite aux propos à caractère antisémite qui auraient été tenus par le Président tunisien. La vidéo de son discours a largement circulé sur les réseaux sociaux et des personnes arabisantes ont affirmé avoir entendu le Président déclarer que « les juifs sont des voleurs »

Le Président du BNVCA a contacté M. René Trabelsi, ancien Ministre, pour lui faire part de l'inquiétude ainsi déclenchée. 

L'ancien Ministre vient de nous adresser le communiqué de presse de la présidence tunisienne dans lequel le Président déplore « les fausses nouvelles » concernant des paroles qui n'ont pas été prononcées. Le Président aurait expliqué à M. Trabelsi, que le port du masque est peut-être à l'origine de ce lapsus. Dans ce long communiqué, le Président souligne qu'il n'y avait aucune raison de soulever «  la question des religions dans ces manifestations ». Il est précisé également que, ce matin même, le Président tunisien s'est entretenu avec le Grand Rabbin de Tunisie et lui a rappelé que les juifs sont ” des citoyens sous égide de l'Etat et de sa protection comme tous les citoyens” ( Communiqué avec traduction, ci-dessous)

Le BNVCA, qui avait saisi par écrit l'Ambassadeur de Tunisie en France, prend acte de cette déclaration et remercie l’ancien Ministre, M. René Trabelsi, d'avoir œuvré à apaiser et à rassurer tous les juifs de France et de Tunisie 

( Source Journal Al-Mijhar, avec traduction)
قيس سعيد واليهود : رئاسة الجمهورية توضح
جاء في بلاغ لرئاسة الجمهورية ما يلي :
على إثر ما تم تداوله من أخبار زائفة يهم رئاسة الجمهورية أن تفيد بما يلي :
أولا : لم يتعرض رئيس الجمهورية لأي دين ولم يكن هناك أي مبرر يستسيغه أي عاقل لطرح قضيّة الأديان في ظل هذه الاحتجاجات، هذا فضلا عن أنه يعتبر أن هذه القضية غير مطروحة أصلا في تونس.
ثانيا : إن موقف سيادة رئيس الجمهورية واضح في هذا المجال فهو يفرق بين اليهودية من جهة، والصهيونية من جهة أخرى. وللتذكير فإن رئيس الجمهورية تولى دعوة كبير الأحبار في تونس لحضور موكب أدائه لليمين الدستورية من بين عدد من المدعوين الآخرين منهم مفتي الجمهورية وكبير الأساقفة في تونس.
وللتذكير أيضا تولى رئيس الجمهورية زيارة معبد الغريبة حيث التقى عددا من المواطنين التونسيين من اليهود، كما تولى رئيس الجمهورية أداء واجب العزاء بنفسه عند وفاة المناضل جلبار نقاش الذي كانت تربطه به علاقة صداقة متينة علما أن رئيس الدولة كان يتابع وضعه الصحي وهو في باريس قبل وفاته، كما كان أول المبادرين بمؤازرة عائلته بعد أن وافته المنيّة.
ثالثا : أوضح رئيس الجمهورية صباح اليوم في مكالمة هاتفية جمعته بكبير الأحبار “حاييم بيتان”، أن اليهود التونسيين هم مواطنون يحظون برعاية الدولة التونسية وبحمايتها كسائر المواطنين، وذكّر بموقفه الثابت من القضية الفلسطينية وبأنه يفرق بين حرية الأديان وحق الشعب الفلسطيني في أرضه. هذا الحق الذي يعتبر مبدأ ثابتا لا مجال لأي أحد أن يدخل الإرباك عليه بتواطئه مع الغاصبين المحتلين.
للأسف هناك في تونس من لا يتورع عن الكذب والافتراء ويتظاهر بما لا يبطن لتحقيق غايات سياسية معلومة لدى الجميع، فلم يكفه العمل على الحصار في الداخل، نجده يسعى اليوم إلى فرض الحصار من الخارج بالتواطؤ مع من يتآمرون على تونس وشعبها.
وبدل الاستماع إلى مطالب الشعب التونسي والبحث عن حلول وطنية لمشاكله يريدون صرف الأنظار عن هذه المطالب نحو قضايا يفتعلونها من خلال وسائل التواصل الاجتماعي سعيا لبث الفرقة بالأكاذيب حتى لا يتم التركيز على المشاكل الحقيقية وصعوبة الأوضاع.
فمن استمع جيدا إلى ما قاله رئيس الجمهورية في منطقة المنيهلة يدرك أن ما تم ترويجه ليس سوى أكاذيب لمن احترفوا الكذب والنفاق.
قال تعالى وهو أصدق القائلين في قوله: ” وَمِنْهُم مَّن يَسْتَمِعُ إِلَيْكَ وَجَعَلْنَا عَلَى قُلُوبِهِمْ أَكِنَّةً أَن يَفْقَهُوهُ وَفِي آذَانِهِمْ وَقْرًا” صدق الله العظيم

Kais Said et les Juifs : la présidence de la République explique
Dans un communiqué de la présidence de la République :
À la suite des fausses nouvelles qui ont été diffusées, il est important que la présidence de la République fasse savoir :
Premièrement : le président de la République n'a subi aucune religion et il n'y avait aucune justification raisonnable pour soulever la question des religions dans ces manifestations, en plus il considère que cette question n'est pas soumise à l'origine en Tunisie.
Deuxièmement : La position du président de la République est claire dans ce domaine, elle fait la différence entre le judaïsme d'une part et le sioniste d'autre part. Pour rappel, le président de la République a invité le chef des encre en Tunisie à assister à la parade de serment constitutionnel parmi un certain nombre d'autres invités, dont le mufti de la république et l'archevêque en Tunisie.
Pour rappel, le président de la république a visité le temple de l'étranger où il a rencontré un certain nombre de citoyens tunisiens des Juifs, et le président de la République a accompli son devoir de réconfort lui-même lors de la mort du militant Gilbar Naqash avec lequel il avait une relation d'amitié solide sachant que le président de l'État suivait son état de santé et Il est à Paris avant sa mort, comme il a été le premier à soutenir sa famille après sa mort.
Troisièmement : Le président de la République a expliqué ce matin lors d'un appel téléphonique qu'il a rassemblé avec le plus grand encre ′′ Hayem Beitan “, que les Juifs tunisiens sont des citoyens sous l'égide de l'État tunisien et sa protection comme tous les autres citoyens, et a rappelé sa position constante sur la cause palestinienne Il fait la différence entre la liberté de religion et le droit du peuple palestinien sur son territoire. Ce droit, qui est considéré comme un principe constant, n'est pas possible pour quiconque d'entrer dans la confusion avec sa complicité avec les usurpateurs occupés.
Malheureusement, il y a en Tunisie ceux qui n'abandonnent pas le mensonge et la calomnie et prétendent ce qui ne se cache pas pour atteindre des objectifs politiques connus pour tout le monde, il ne suffit pas de travailler sur le blocus intérieur, nous le trouvons aujourd'hui en train d'imposer un blocus de l'étranger en complicité avec ceux qui conspirent contre la Tunisie Et son peuple.
Au lieu d'écouter les demandes du peuple tunisien et de chercher des solutions nationales à ses problèmes, ils veulent détourner l'attention de ces revendications sur des questions qu'ils créent par l'intermédiaire des médias sociaux afin de diffuser l'équipe avec des mensonges afin que l'accent ne soit pas mis sur les vrais problèmes et les difficultés de la situation.
Celui qui écoute attentivement ce qu'a dit le président de la république dans la région d'Al-Menhila sait que ce qui a été promu n'est que des mensonges pour ceux qui ont fait des mensonges et des hypocrites.
Dieu a dit et c'est lui qui dit le plus vrai dans sa parole : ′′ Parmi ceux qui t'écoutent et nous ont fait sur leurs cœurs un endroit pour le comprendre et dans leurs oreilles et lire ′′ Dieu Tout-Puissant a raison

Le BNVCA salue la décision de la Chambre des Comparutions immédiates du Tribunal Correctionnel de Strasbourg qui a condamné le livreur antijuif, missionné par la société Deliveroo, à 4 mois de Prison ferme

66 rue Laugier 75017 PARIS

Le Président
Sammy GHOZLAN 
01 77 38 49 44

PARIS  le 14 janvier 2021

COMMUNIQUE
Le BNVCA salue la décision de la Chambre des Comparutions immédiates du Tribunal Correctionnel de Strasbourg qui a condamné le livreur antijuif, missionné par la société Deliveroo, à 4 mois de Prison ferme  

 Le BNVCA salue la décision de la Chambre des Comparutions immédiates du Tribunal Correctionnel de Strasbourg qui a condamné le livreur antijuif missionné par la société Deliveroo, à 4 mois de Prison ferme

Nous félicitons notre avocat Maître Raphaël Nisand pour sa brillante plaidoirie qui a abouti à ce résultat plutôt favorable

 . Ainsi le sieur Djoudi Eddine d'origine Nord Africaine qui a refusé de livrer les repas de deux restaurants cachers de Strasbourg, est passé de la garde à vue, à l'audience de comparution immédiate, immédiatement au mandat de dépôt .Une mesure d'expulsion sera prise également à son encontre.

C'est sur la base de l'article 225-1 et 225-2 que le juge a motivé sa décision, C'est le même article que celui que nous visons régulièrement dans les appels à boycott commis illégalement par les activistes de BDS 

L'auteur des faits a également été condamné à verser 400 euros au BNVCA et  400 euros en vertu de l'article 470

Nous attendons que désormais Deliveroo soit beaucoup plus minutieux dans ses contrats qu'elle établit avec les sous traitants.

Le BNVCA reste vigilant contre ce phénomène antisémite généré pour la majeure parti des cas , par la haine de l'Etat Juif 


Le BNVCA