Le BNVCA, suite à l’émotion suscitée, prend acte de la déclaration de la présidence tunisienne qui déplore un malentendu et affirme n’avoir jamais traité les juifs de voleurs


Le Président 

Sammy Ghozlan

01 77 38 49 44


Le 20 janvier 2021

COMMUNIQUE

Le BNVCA, suite à l'émotion suscitée, prend acte de la déclaration de la présidence tunisienne qui déplore un malentendu et affirme 

n'avoir jamais traité les juifs de voleurs

                                                                         

image.png

Le Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme, le BNVCA, avait  été requis mardi par un grand nombre de juifs tunisiens, en France, ainsi que par de nombreux responsables d’associations de juifs tunisiens lui exprimant leur émotion et leur inquiétude, suite aux propos à caractère antisémite qui auraient été tenus par le Président tunisien. La vidéo de son discours a largement circulé sur les réseaux sociaux et des personnes arabisantes ont affirmé avoir entendu le Président déclarer que « les juifs sont des voleurs »

Le Président du BNVCA a contacté M. René Trabelsi, ancien Ministre, pour lui faire part de l'inquiétude ainsi déclenchée. 

L'ancien Ministre vient de nous adresser le communiqué de presse de la présidence tunisienne dans lequel le Président déplore « les fausses nouvelles » concernant des paroles qui n'ont pas été prononcées. Le Président aurait expliqué à M. Trabelsi, que le port du masque est peut-être à l'origine de ce lapsus. Dans ce long communiqué, le Président souligne qu'il n'y avait aucune raison de soulever «  la question des religions dans ces manifestations ». Il est précisé également que, ce matin même, le Président tunisien s'est entretenu avec le Grand Rabbin de Tunisie et lui a rappelé que les juifs sont ” des citoyens sous égide de l'Etat et de sa protection comme tous les citoyens” ( Communiqué avec traduction, ci-dessous)

Le BNVCA, qui avait saisi par écrit l'Ambassadeur de Tunisie en France, prend acte de cette déclaration et remercie l’ancien Ministre, M. René Trabelsi, d'avoir œuvré à apaiser et à rassurer tous les juifs de France et de Tunisie 

( Source Journal Al-Mijhar, avec traduction)
قيس سعيد واليهود : رئاسة الجمهورية توضح
جاء في بلاغ لرئاسة الجمهورية ما يلي :
على إثر ما تم تداوله من أخبار زائفة يهم رئاسة الجمهورية أن تفيد بما يلي :
أولا : لم يتعرض رئيس الجمهورية لأي دين ولم يكن هناك أي مبرر يستسيغه أي عاقل لطرح قضيّة الأديان في ظل هذه الاحتجاجات، هذا فضلا عن أنه يعتبر أن هذه القضية غير مطروحة أصلا في تونس.
ثانيا : إن موقف سيادة رئيس الجمهورية واضح في هذا المجال فهو يفرق بين اليهودية من جهة، والصهيونية من جهة أخرى. وللتذكير فإن رئيس الجمهورية تولى دعوة كبير الأحبار في تونس لحضور موكب أدائه لليمين الدستورية من بين عدد من المدعوين الآخرين منهم مفتي الجمهورية وكبير الأساقفة في تونس.
وللتذكير أيضا تولى رئيس الجمهورية زيارة معبد الغريبة حيث التقى عددا من المواطنين التونسيين من اليهود، كما تولى رئيس الجمهورية أداء واجب العزاء بنفسه عند وفاة المناضل جلبار نقاش الذي كانت تربطه به علاقة صداقة متينة علما أن رئيس الدولة كان يتابع وضعه الصحي وهو في باريس قبل وفاته، كما كان أول المبادرين بمؤازرة عائلته بعد أن وافته المنيّة.
ثالثا : أوضح رئيس الجمهورية صباح اليوم في مكالمة هاتفية جمعته بكبير الأحبار “حاييم بيتان”، أن اليهود التونسيين هم مواطنون يحظون برعاية الدولة التونسية وبحمايتها كسائر المواطنين، وذكّر بموقفه الثابت من القضية الفلسطينية وبأنه يفرق بين حرية الأديان وحق الشعب الفلسطيني في أرضه. هذا الحق الذي يعتبر مبدأ ثابتا لا مجال لأي أحد أن يدخل الإرباك عليه بتواطئه مع الغاصبين المحتلين.
للأسف هناك في تونس من لا يتورع عن الكذب والافتراء ويتظاهر بما لا يبطن لتحقيق غايات سياسية معلومة لدى الجميع، فلم يكفه العمل على الحصار في الداخل، نجده يسعى اليوم إلى فرض الحصار من الخارج بالتواطؤ مع من يتآمرون على تونس وشعبها.
وبدل الاستماع إلى مطالب الشعب التونسي والبحث عن حلول وطنية لمشاكله يريدون صرف الأنظار عن هذه المطالب نحو قضايا يفتعلونها من خلال وسائل التواصل الاجتماعي سعيا لبث الفرقة بالأكاذيب حتى لا يتم التركيز على المشاكل الحقيقية وصعوبة الأوضاع.
فمن استمع جيدا إلى ما قاله رئيس الجمهورية في منطقة المنيهلة يدرك أن ما تم ترويجه ليس سوى أكاذيب لمن احترفوا الكذب والنفاق.
قال تعالى وهو أصدق القائلين في قوله: ” وَمِنْهُم مَّن يَسْتَمِعُ إِلَيْكَ وَجَعَلْنَا عَلَى قُلُوبِهِمْ أَكِنَّةً أَن يَفْقَهُوهُ وَفِي آذَانِهِمْ وَقْرًا” صدق الله العظيم

Kais Said et les Juifs : la présidence de la République explique
Dans un communiqué de la présidence de la République :
À la suite des fausses nouvelles qui ont été diffusées, il est important que la présidence de la République fasse savoir :
Premièrement : le président de la République n'a subi aucune religion et il n'y avait aucune justification raisonnable pour soulever la question des religions dans ces manifestations, en plus il considère que cette question n'est pas soumise à l'origine en Tunisie.
Deuxièmement : La position du président de la République est claire dans ce domaine, elle fait la différence entre le judaïsme d'une part et le sioniste d'autre part. Pour rappel, le président de la République a invité le chef des encre en Tunisie à assister à la parade de serment constitutionnel parmi un certain nombre d'autres invités, dont le mufti de la république et l'archevêque en Tunisie.
Pour rappel, le président de la république a visité le temple de l'étranger où il a rencontré un certain nombre de citoyens tunisiens des Juifs, et le président de la République a accompli son devoir de réconfort lui-même lors de la mort du militant Gilbar Naqash avec lequel il avait une relation d'amitié solide sachant que le président de l'État suivait son état de santé et Il est à Paris avant sa mort, comme il a été le premier à soutenir sa famille après sa mort.
Troisièmement : Le président de la République a expliqué ce matin lors d'un appel téléphonique qu'il a rassemblé avec le plus grand encre ′′ Hayem Beitan “, que les Juifs tunisiens sont des citoyens sous l'égide de l'État tunisien et sa protection comme tous les autres citoyens, et a rappelé sa position constante sur la cause palestinienne Il fait la différence entre la liberté de religion et le droit du peuple palestinien sur son territoire. Ce droit, qui est considéré comme un principe constant, n'est pas possible pour quiconque d'entrer dans la confusion avec sa complicité avec les usurpateurs occupés.
Malheureusement, il y a en Tunisie ceux qui n'abandonnent pas le mensonge et la calomnie et prétendent ce qui ne se cache pas pour atteindre des objectifs politiques connus pour tout le monde, il ne suffit pas de travailler sur le blocus intérieur, nous le trouvons aujourd'hui en train d'imposer un blocus de l'étranger en complicité avec ceux qui conspirent contre la Tunisie Et son peuple.
Au lieu d'écouter les demandes du peuple tunisien et de chercher des solutions nationales à ses problèmes, ils veulent détourner l'attention de ces revendications sur des questions qu'ils créent par l'intermédiaire des médias sociaux afin de diffuser l'équipe avec des mensonges afin que l'accent ne soit pas mis sur les vrais problèmes et les difficultés de la situation.
Celui qui écoute attentivement ce qu'a dit le président de la république dans la région d'Al-Menhila sait que ce qui a été promu n'est que des mensonges pour ceux qui ont fait des mensonges et des hypocrites.
Dieu a dit et c'est lui qui dit le plus vrai dans sa parole : ′′ Parmi ceux qui t'écoutent et nous ont fait sur leurs cœurs un endroit pour le comprendre et dans leurs oreilles et lire ′′ Dieu Tout-Puissant a raison