Le BNVCA, suite à l’émotion suscitée, prend acte de la déclaration de la présidence tunisienne qui déplore un malentendu et affirme n’avoir jamais traité les juifs de voleurs


Le Président 

Sammy Ghozlan

01 77 38 49 44


Le 20 janvier 2021

COMMUNIQUE

Le BNVCA, suite à l'émotion suscitée, prend acte de la déclaration de la présidence tunisienne qui déplore un malentendu et affirme 

n'avoir jamais traité les juifs de voleurs

                                                                         

image.png

Le Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme, le BNVCA, avait  été requis mardi par un grand nombre de juifs tunisiens, en France, ainsi que par de nombreux responsables d’associations de juifs tunisiens lui exprimant leur émotion et leur inquiétude, suite aux propos à caractère antisémite qui auraient été tenus par le Président tunisien. La vidéo de son discours a largement circulé sur les réseaux sociaux et des personnes arabisantes ont affirmé avoir entendu le Président déclarer que « les juifs sont des voleurs »

Le Président du BNVCA a contacté M. René Trabelsi, ancien Ministre, pour lui faire part de l'inquiétude ainsi déclenchée. 

L'ancien Ministre vient de nous adresser le communiqué de presse de la présidence tunisienne dans lequel le Président déplore « les fausses nouvelles » concernant des paroles qui n'ont pas été prononcées. Le Président aurait expliqué à M. Trabelsi, que le port du masque est peut-être à l'origine de ce lapsus. Dans ce long communiqué, le Président souligne qu'il n'y avait aucune raison de soulever «  la question des religions dans ces manifestations ». Il est précisé également que, ce matin même, le Président tunisien s'est entretenu avec le Grand Rabbin de Tunisie et lui a rappelé que les juifs sont ” des citoyens sous égide de l'Etat et de sa protection comme tous les citoyens” ( Communiqué avec traduction, ci-dessous)

Le BNVCA, qui avait saisi par écrit l'Ambassadeur de Tunisie en France, prend acte de cette déclaration et remercie l’ancien Ministre, M. René Trabelsi, d'avoir œuvré à apaiser et à rassurer tous les juifs de France et de Tunisie 

( Source Journal Al-Mijhar, avec traduction)
قيس سعيد واليهود : رئاسة الجمهورية توضح
جاء في بلاغ لرئاسة الجمهورية ما يلي :
على إثر ما تم تداوله من أخبار زائفة يهم رئاسة الجمهورية أن تفيد بما يلي :
أولا : لم يتعرض رئيس الجمهورية لأي دين ولم يكن هناك أي مبرر يستسيغه أي عاقل لطرح قضيّة الأديان في ظل هذه الاحتجاجات، هذا فضلا عن أنه يعتبر أن هذه القضية غير مطروحة أصلا في تونس.
ثانيا : إن موقف سيادة رئيس الجمهورية واضح في هذا المجال فهو يفرق بين اليهودية من جهة، والصهيونية من جهة أخرى. وللتذكير فإن رئيس الجمهورية تولى دعوة كبير الأحبار في تونس لحضور موكب أدائه لليمين الدستورية من بين عدد من المدعوين الآخرين منهم مفتي الجمهورية وكبير الأساقفة في تونس.
وللتذكير أيضا تولى رئيس الجمهورية زيارة معبد الغريبة حيث التقى عددا من المواطنين التونسيين من اليهود، كما تولى رئيس الجمهورية أداء واجب العزاء بنفسه عند وفاة المناضل جلبار نقاش الذي كانت تربطه به علاقة صداقة متينة علما أن رئيس الدولة كان يتابع وضعه الصحي وهو في باريس قبل وفاته، كما كان أول المبادرين بمؤازرة عائلته بعد أن وافته المنيّة.
ثالثا : أوضح رئيس الجمهورية صباح اليوم في مكالمة هاتفية جمعته بكبير الأحبار “حاييم بيتان”، أن اليهود التونسيين هم مواطنون يحظون برعاية الدولة التونسية وبحمايتها كسائر المواطنين، وذكّر بموقفه الثابت من القضية الفلسطينية وبأنه يفرق بين حرية الأديان وحق الشعب الفلسطيني في أرضه. هذا الحق الذي يعتبر مبدأ ثابتا لا مجال لأي أحد أن يدخل الإرباك عليه بتواطئه مع الغاصبين المحتلين.
للأسف هناك في تونس من لا يتورع عن الكذب والافتراء ويتظاهر بما لا يبطن لتحقيق غايات سياسية معلومة لدى الجميع، فلم يكفه العمل على الحصار في الداخل، نجده يسعى اليوم إلى فرض الحصار من الخارج بالتواطؤ مع من يتآمرون على تونس وشعبها.
وبدل الاستماع إلى مطالب الشعب التونسي والبحث عن حلول وطنية لمشاكله يريدون صرف الأنظار عن هذه المطالب نحو قضايا يفتعلونها من خلال وسائل التواصل الاجتماعي سعيا لبث الفرقة بالأكاذيب حتى لا يتم التركيز على المشاكل الحقيقية وصعوبة الأوضاع.
فمن استمع جيدا إلى ما قاله رئيس الجمهورية في منطقة المنيهلة يدرك أن ما تم ترويجه ليس سوى أكاذيب لمن احترفوا الكذب والنفاق.
قال تعالى وهو أصدق القائلين في قوله: ” وَمِنْهُم مَّن يَسْتَمِعُ إِلَيْكَ وَجَعَلْنَا عَلَى قُلُوبِهِمْ أَكِنَّةً أَن يَفْقَهُوهُ وَفِي آذَانِهِمْ وَقْرًا” صدق الله العظيم

Kais Said et les Juifs : la présidence de la République explique
Dans un communiqué de la présidence de la République :
À la suite des fausses nouvelles qui ont été diffusées, il est important que la présidence de la République fasse savoir :
Premièrement : le président de la République n'a subi aucune religion et il n'y avait aucune justification raisonnable pour soulever la question des religions dans ces manifestations, en plus il considère que cette question n'est pas soumise à l'origine en Tunisie.
Deuxièmement : La position du président de la République est claire dans ce domaine, elle fait la différence entre le judaïsme d'une part et le sioniste d'autre part. Pour rappel, le président de la République a invité le chef des encre en Tunisie à assister à la parade de serment constitutionnel parmi un certain nombre d'autres invités, dont le mufti de la république et l'archevêque en Tunisie.
Pour rappel, le président de la république a visité le temple de l'étranger où il a rencontré un certain nombre de citoyens tunisiens des Juifs, et le président de la République a accompli son devoir de réconfort lui-même lors de la mort du militant Gilbar Naqash avec lequel il avait une relation d'amitié solide sachant que le président de l'État suivait son état de santé et Il est à Paris avant sa mort, comme il a été le premier à soutenir sa famille après sa mort.
Troisièmement : Le président de la République a expliqué ce matin lors d'un appel téléphonique qu'il a rassemblé avec le plus grand encre ′′ Hayem Beitan “, que les Juifs tunisiens sont des citoyens sous l'égide de l'État tunisien et sa protection comme tous les autres citoyens, et a rappelé sa position constante sur la cause palestinienne Il fait la différence entre la liberté de religion et le droit du peuple palestinien sur son territoire. Ce droit, qui est considéré comme un principe constant, n'est pas possible pour quiconque d'entrer dans la confusion avec sa complicité avec les usurpateurs occupés.
Malheureusement, il y a en Tunisie ceux qui n'abandonnent pas le mensonge et la calomnie et prétendent ce qui ne se cache pas pour atteindre des objectifs politiques connus pour tout le monde, il ne suffit pas de travailler sur le blocus intérieur, nous le trouvons aujourd'hui en train d'imposer un blocus de l'étranger en complicité avec ceux qui conspirent contre la Tunisie Et son peuple.
Au lieu d'écouter les demandes du peuple tunisien et de chercher des solutions nationales à ses problèmes, ils veulent détourner l'attention de ces revendications sur des questions qu'ils créent par l'intermédiaire des médias sociaux afin de diffuser l'équipe avec des mensonges afin que l'accent ne soit pas mis sur les vrais problèmes et les difficultés de la situation.
Celui qui écoute attentivement ce qu'a dit le président de la république dans la région d'Al-Menhila sait que ce qui a été promu n'est que des mensonges pour ceux qui ont fait des mensonges et des hypocrites.
Dieu a dit et c'est lui qui dit le plus vrai dans sa parole : ′′ Parmi ceux qui t'écoutent et nous ont fait sur leurs cœurs un endroit pour le comprendre et dans leurs oreilles et lire ′′ Dieu Tout-Puissant a raison

Le BNVCA salue la décision de la Chambre des Comparutions immédiates du Tribunal Correctionnel de Strasbourg qui a condamné le livreur antijuif, missionné par la société Deliveroo, à 4 mois de Prison ferme

66 rue Laugier 75017 PARIS

Le Président
Sammy GHOZLAN 
01 77 38 49 44

PARIS  le 14 janvier 2021

COMMUNIQUE
Le BNVCA salue la décision de la Chambre des Comparutions immédiates du Tribunal Correctionnel de Strasbourg qui a condamné le livreur antijuif, missionné par la société Deliveroo, à 4 mois de Prison ferme  

 Le BNVCA salue la décision de la Chambre des Comparutions immédiates du Tribunal Correctionnel de Strasbourg qui a condamné le livreur antijuif missionné par la société Deliveroo, à 4 mois de Prison ferme

Nous félicitons notre avocat Maître Raphaël Nisand pour sa brillante plaidoirie qui a abouti à ce résultat plutôt favorable

 . Ainsi le sieur Djoudi Eddine d'origine Nord Africaine qui a refusé de livrer les repas de deux restaurants cachers de Strasbourg, est passé de la garde à vue, à l'audience de comparution immédiate, immédiatement au mandat de dépôt .Une mesure d'expulsion sera prise également à son encontre.

C'est sur la base de l'article 225-1 et 225-2 que le juge a motivé sa décision, C'est le même article que celui que nous visons régulièrement dans les appels à boycott commis illégalement par les activistes de BDS 

L'auteur des faits a également été condamné à verser 400 euros au BNVCA et  400 euros en vertu de l'article 470

Nous attendons que désormais Deliveroo soit beaucoup plus minutieux dans ses contrats qu'elle établit avec les sous traitants.

Le BNVCA reste vigilant contre ce phénomène antisémite généré pour la majeure parti des cas , par la haine de l'Etat Juif 


Le BNVCA

Le BNVCA très inquiet d’apprendre que le livreur Deliveroo avait une “doublure”, un algérien en situation illégale

66 rue Laugier 75017 PARIS

Le Président
Sammy GHOZLAN 
01 77 38 49 44.                                                               Paris le 14 janvier 2021   

COMMUNIQUE

Le BNVCA très inquiet d'apprendre que le livreur Deliveroo avait une “doublure”, un algérien en situation illégale 
  

 Le BNVCA apprend l'interpellation de non pas un, mais de deux livreurs impliqués dans le refus de prendre des commandes dans des restaurants cachers destinés à des clients juifs, C'est ce qu'a révélé, selon nos informations, l'enquête interne effectuée par la direction générale de l'entreprise de livraisons de repas  

Formellement reconnus par les restaurateurs victimes, ils doivent être  déférés ce 14 janvier 2021 à 14h devant le Procureur de la République de Strasbourg, en présence de Me Raphaël Nisand, avocat du BNVCA. 
 

.L'un des deux individus serait d'origine algérienne, sans papier, déjà sous la menace d'une mesure d'expulsion. 

Le BNVCA s'inquiète du manque de sérieux  de la société Deliveroo, ce donneur d’ordre qui ne paraît pas contrôler minutieusement  les entreprises indépendantes auxquelles elle confie ses missions de service et de livraisons.

Il est tout aussi inquiétant de constater  que les coordonnées des clients juifs,  adresse, étage, téléphone etc, se retrouvent entre les mains de tels individus, peu scrupuleux et en situation illégale au regard de la législation sur les étrangers et de la législation sur le travail, ce qui induit que la responsabilité de Deliveroo est engagée.  Nous attendons que les peines prononcées soient sévères, exemplaires et dissuasives,  en tout cas, à la hauteur de l’émotion voire de la colère que ces comportements antijuifs et anti-sionistes auront suscitées. Nous notons que de nombreux correspondants, usagers des services de livraison, nous ont exprimé la méfiance, qu’ils éprouvent désormais, eu égard aux sociétés peu scrupuleuses sur le choix de leurs employés ou de leurs partenaires indépendants, générée par cette affaire     

 Cette nouvelle forme d’antisémitisme et d’anti sionisme a choqué l’opinion. Elle doit être  sanctionnée

Le BNVCA présent devant la Cour d’Appel où comparaît aujourd’hui dIEUDONNE

66 rue Laugier 75017 PARIS


Le Président
Sammy GHOZLAN 
01 77 38 49 44

 COMMUNIQUE


PARIS LE 14 /1/ 21

Le BNVCA sera présent ce jour ,14 janvier 2021,  représenté par son conseil, Maître Charles Baccouche, qui plaidera devant la Cour d'Appel de Paris Pôle 2 – 7 ème Chambre où devra comparaître le sieur MBALA MBALA ALIAS dIEUDONNE
Je rappelle que le 13 juillet 2017, le BNVCA a déposé plainte  contre cet individu qui avait posté sur youtube une vidéo  ,intitulée “C'est mon ChooooA …Bla BlaBla.. Prout  
  Encore une fois, il ironisait et plaisantait lâchement et de façon abjecte, ausujet du plus terrible des génocides subi par les juifs Le BNVCA considère qu'il s'agissait  d'une insulte grave et insupportable faite aux victimes de la Shoah
La 17ème chambre du TGI de Paris l'avait condamné le 27 novembre 2019  à une peine d’amende et avait accordé au BNVCA des dommages et intérêts importants, tant les Tribunaux ont pris conscience de l’importance de l’action du BNVCA dans la lutte contre l’antisémitisme et de son concours au rétablissement de l’ordre public et à la concorde nationale.
Conformément à notre requête, Youtube avait immédiatement  supprimé les vidéos incriminées dont nous avons gardé en archive des copies remises au Parquet. 
Le pseudo humoriste mais véritable antisémite Dieudonné quien a fait sa profession, a cru bon d’interjeter appel de cette condamnation, niant devant ses juges des propos odieux dont il
se vante pourtant régulièrement devant son public, propos dénigrant la Shoah et la tuerie abominable à laquelle s’est
livrée le nazisme. Il avait même diffusé une chanson ignoble sur le thème «  C’est mon Shoaaaa » et caricaturé Simone Veil sur une autre de ses vidéos funestes qui ont fait l'objet d'autres poursuites judiciaires en cours.
Le BNVCA insiste sur le mépris constant exprimé par cet individu à l’égard de ses Juges et à l’égard des millions de victimes des nazis.

Nous soulignons que la liste des condamnations prononcées contre Dieudonné est longue, tant en France qu'en Belgique. Peines de prisons ou peines d'amendes qu'il ne paie pas..Le BNVCA considère qu'il serait temps de lui retirer toute licence de spectacle, de faire supprimer son site; de le contraindre à respecter les décisions de justice, comme  à payer ses pénalités ;et de le faire incarcérer conformément aux règles du droit et aux jugements prononcés.

Le BNVCA demande à la justice et en l'occurrence à la Cour d'Appel réunie ce jour, aujourd'hui, de prendre enfin des mesures plus sévères, voire coercitives pour mettre hors d'état de nuire ce personnage malfaisant qui abuse de la liberté d'expression et de son passé d'artiste aux dépens des victimes juives de la Shoah, mettant, de surcroît, en danger une partie de la communauté nationale  dans la personne des citoyens de confession juive 

Le BNVCA dénonce la multiplication des tags antisémites sur les devantures de magasins

66 rue Laugier 75017 PARIS

Le Président

Sammy GHOZLAN 

01 77 38 49 44

                                                                                                                                                                                                                           

IMG-20210113-WA0003.jpg     

    

COMMUNIQUE DE PRESSE

    Le BNVCA dénonce la multiplication des tags antisémites sur les devantures de magasins

 

LE Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme, BNVCA, dénonce la multiplication des tags antisémites sur les devantures de magasins. Après les tags sur le magasin Sunshine boulevard Rochechouart, il y a deux jours, un nouveau tag a été découvert sur la grille métallique d’un local à louer rue Réaumur, au niveau du Forum des Halles. Renforçant le caractère délétère de ce début d’année qui s’annonce déjà sous le signe d’un antisémitisme tous azimuts, le BNVCA s’inquiète de la multiplication de ces tags lâches et anonymes qui rappellent les pires heures de notre histoire.

Le BNVCA a signalé les faits aux Services dédiés de la Ville de Paris afin que soient effacés le plus rapidement possible ces signes infâmes d’un autre temps

Le BNVCA a chargé son conseil Maître Charles Baccouche de déposer plainte afin que l'enquête de police puisse examiner les vidéosurveillances susceptibles de permettre de débusquer les auteurs antijuifs, les identifier et identifier leur mobile , puis les poursuivre en justice

Il nous apparaît urgent et important de découvrir et déterminer si c'est l'idéologie extrémiste de droite ou islamo gauchiste  et palestiniste qui les motive.

Nous rappelons que l'auteur géorgien appréhendé en octobre pour une vingtaine de “croix gammées” géantes qui ont souillé la rue de Rivoli  et devant l'Assemblée Nationale à Paris  a été  jugé le 18 novembre  et tout simplement déclaré irresponsable. Son acte est resté bien évidemment impuni . Il avait pourtant couvert ces lieux de croix gammées et non de dessins quelconques de malades mentaux ou autres psychopathes.   

Le malaise grandit parmi les citoyens juifs de France qui subissent ces antisémitismes depuis plus de 20 ans déjà, malgré les engagements pris par les dirigeants de l'Etat et en dépit des mesures prises pour endiguer ce fléau qui ne cesse de croître et s'amplifier en prenant à chaque fois des formes différentes.

Le BNVCA demande des mesures fortes contre la déferlante d’antisémitisme

66 rue Laugier 75017                                                        Paris, le 11 janvier 2021


Le Président

Sammy GHOZLAN 

01 77 38 49 44        

                                                                                             

 

 Le BNVCA demande des mesures fortes

contre la déferlante d'antisémitisme

 

1610270665668.jpg

 

Le BNVCA demande des mesures fortes contre la déferlante d’antisémitisme. De la lettre immonde avec étoile jaune adressée au Porte-parole du Gouvernement, à un magasin taggué boulevard Rochechouart, sans parler des ventes, arrêtées  in extremis, d’objets glorifiant le nazisme, ni, il y a quelques jours, du tombereau d’insultes jetées au visage lumineux de Miss Provence qui déclarait son père israélien, nous voyons chaque jour la progression d’un antisémitisme à visage découvert. Et ceci ne prend pas en compte les dizaines de citoyens agressés, harcelés et menacés chez eux, dans leur immeuble parce qu’ils ont le malheur d’avoir été identifiés comme juifs. L’horrible clameur de « Mort aux juifs » qui a résonné dans les rues de Paris en 2014 s’incarnent dans la prolifération des actes à caractère antisémite: refus de livrer des restaurants cachers à Strasbourg, tags croix gammées sur les murs des villes, étoile jaune peinte sur les vitrines de magasins, messages et lettres anonymes adressés via les réseaux sociaux Tweeter, Instagram Facebook, « Hitler ne vous a pas tous tués » à des personnalités juives, artistes, politiques, écrivains, philosophes, élus, etc. 


Cette semaine,  alors que viennent d'être  commémorées les victimes de Charlie Hebdo et d’Hypercacher, nous ne pouvons continuer à ignorer l’étendue de la gangrène. Pourtant, combien de plaintes classées sans suite pour les anonymes qui se risquent à déposer plainte.

 

Nous réclamons auprès des autorités de police et de justice, comme auprès des bailleurs, que des mesures urgentes et efficaces soient prises pour venir en aide à ceux qui sont piégés dans leur appartement la peur au ventre 

Nous sommes à quelques semaines de la décision de la Cour de Cassation qui risque de ne pas renvoyer en jugement aux assises le tueur islamiste antisémite  de Sarah Halimi. Un tel signal ne serait rien d’autre que l’aveu d’une démission face à la haine de la France et de ses citoyens, tous ses citoyens. 


Garanti sans virus. www.avg.com

Le Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme (BNVCA) vient de déposer plainte au commissariat central de Strasbourg ce dimanche 10 janvier 2021 par son avocat strasbourgeois Maître Raphaël NISAND, contre la société DELIVEROO et leur (s) livreur(s) antisémite(s)

66 rue Laugier 75017 PARIS


Le Président
Sammy GHOZLAN 
01 77 38 49 44


Communiqué de Presse
Le Bureau National de Vigilance contre l'Antisémitisme  (BNVCA) vient de déposer plainte au commissariat central de Strasbourg ce dimanche 10 janvier 2021 par son avocat strasbourgeois Maître Raphaël NISAND, contre la société DELIVEROO et leur (s) livreur(s) antisémite(s)
Cette plainte vient à la suite de celle de plusieurs restaurateurs ''casher '' de
Strasbourg pour des faits de boycott et de discrimination raciale qui se sont
produits  le 7 janvier 2021 et qui nous sont relatés ainsi

Dans l’un des restaurants, le livreur DELIVEROO a demandé «  quelle est la
spécialité du restaurant ? » 
Quand le restaurateur lui a dit « spécialités
israéliennes » le livreur a répondu « Ah bon alors je ne livre pas pour les
juifs » et il a tendu son portable en disant « voilà c’est annulé ». Comme le
restaurateur lui a exprimé son incompréhension, le livreur a rétorqué « c’est
comme ça je ne livre pas pour les juifs » puis il est reparti.

Dans un autre restaurant casher de Strasbourg, le même jour, se sont passés
des faits similaires, toujours avec un livreur DELIVEROO.
Le BNVCA est stupéfait qu’un ou plusieurs livreurs estampillés DELIVEROO
osent pratiquer ouvertement la discrimination antisémite.
L'un des restaurateurs décrit son livreur comme d'origine nord africaine.
Le BNVCA demande à Deliveroo d'expliquer d'une part cette attitude discriminatoire et d'autre part de prendre les mesures 
à l'encontre du ou des livreurs coupables de ce délit manifeste
Nous exigeons que les dirigeants de DELIVEROO publient une charte destinée à leur personnel,interdisant le boycott et la discrimination.
Le BNVCA exige cela d’autant plus que dans la période sanitaire actuelle la
livraison reste la seule activité possible pour les restaurateurs. DELIVEROO
est un des leaders de ce marché de livraison et a donc une responsabilité
particulière.
Le BNVCA fait donc une fois de plus le constat que antisionisme et antisémitisme sont intimement liés et condamnables
Nous sommes satisfaits que les services de Police prennent cette affaire immédiatement très au sérieux et s'activent à rechercher le ou les auteur des faits incriminés pour les mettre à la disposition du Procureur de la République  .

Le BNVCA pleure la disparition de Jacques Kupfer dont la stature a marqué à jamais le sionisme et, notamment, le sionisme français

66 rue Laugier 75017                                                Paris, le 10 janvier 2021


Le Président

Sammy GHOZLAN 

01 77 38 49 44        

                                                                                              

 

1610306961977.jpg (Photo FB, Jacques Kupfer officiel)

Le BNVCA pleure la disparition de Jacques Kupfer dont la stature a marqué à jamais le sionisme et, notamment, le sionisme français

Raconter la vie de Jacques Kupfer est impossible tant ses engagements étaient multiples, passionnés, empreints d’une rigueur et d’une fougue qui n’ont d'égal que la vitalité et la détermination des pères fondateurs de la renaissance d’Israël. Attaché de façon viscérale à Israël, il avait quitté  la France après un parcours déjà riche. Jacques Kupfer est né en 1946. Il avait  obtenu à Paris une maîtrise de Sciences Économiques et un diplôme de 3e cycle en Histoire du Droit et en Sciences Politiques. Parallèlement à sa carrière professionnelle (PDG de sociétés de distribution horlogère et bijouterie, Vice Président de la Fédération Française de l’Horlogerie, Juge au Tribunal de Commerce de Paris), il a consacré son temps et son énergie à la cause sioniste en qualité de Coprésident du Likoud Mondial et Président du Bloc National des Juifs Francophones. 

Ses éditoriaux, ses discours, étaient redoutés, en particulier par leur lucidité sans concession vis-à-vis des institutions nationales de l'Etat ou communautaires françaises auxquelles il reprochait leur faiblesse et leur manque de soutien effectif à Israël. Il avait fondé il y a plus de trente ans Yom Hébron de façon à familiariser puis à faire aimer cette région au cœur de la vie juive et si méconnue, car continuellement décriée par les médias. Ses voyages à Hébron permettaient chaque année à près de mille juifs français de se retrouver dans les pas d’Abraham, mais aussi sous les sifflets des voisins palestiniens. Jacques Kupfer était un homme que ses opposants, même très hostiles, n'intimidaient pas.

Jacques était un ami, mon ami, ancien Président du Betar France, du Likoud de France,

Il m'avait fait l'honneur de choisir ma formation, l’orchestre que je dirigeais pour animer le gala du Likoud, en présence d'Enrico Macias, j'en garde un souvenir très agréable.

Il a été Président de la fondation Israël is Forever  créée pour permettre aux juifs du monde entier de s'engager avec Israël d'une manière unique et dynamique. L'Organisation Sioniste Mondiale venait de le désigner Directeur Général de la Diaspora et de la France pour la Alya  .

A toute sa famille nous présentons nos condoléances bien attristées .

Il va nous manquer mais nous ne l'oublierons pas. Il restera un exemple de droiture, de sincérité, de courage, de franc parler , de lucidité, de vérité .

Sa fille Me Nili Kupfer Naouri, en permanence à ses côtés saura, n’en doutons pas, reprendre le flambeau d’une flamme sioniste haute et puissante en maintenant vivace le souvenir de ce grand Mentsch