Le BNVCA demande des mesures fortes contre la déferlante d’antisémitisme

66 rue Laugier 75017                                                        Paris, le 11 janvier 2021


Le Président

Sammy GHOZLAN 

01 77 38 49 44        

                                                                                             

 

 Le BNVCA demande des mesures fortes

contre la déferlante d'antisémitisme

 

1610270665668.jpg

 

Le BNVCA demande des mesures fortes contre la déferlante d’antisémitisme. De la lettre immonde avec étoile jaune adressée au Porte-parole du Gouvernement, à un magasin taggué boulevard Rochechouart, sans parler des ventes, arrêtées  in extremis, d’objets glorifiant le nazisme, ni, il y a quelques jours, du tombereau d’insultes jetées au visage lumineux de Miss Provence qui déclarait son père israélien, nous voyons chaque jour la progression d’un antisémitisme à visage découvert. Et ceci ne prend pas en compte les dizaines de citoyens agressés, harcelés et menacés chez eux, dans leur immeuble parce qu’ils ont le malheur d’avoir été identifiés comme juifs. L’horrible clameur de « Mort aux juifs » qui a résonné dans les rues de Paris en 2014 s’incarnent dans la prolifération des actes à caractère antisémite: refus de livrer des restaurants cachers à Strasbourg, tags croix gammées sur les murs des villes, étoile jaune peinte sur les vitrines de magasins, messages et lettres anonymes adressés via les réseaux sociaux Tweeter, Instagram Facebook, « Hitler ne vous a pas tous tués » à des personnalités juives, artistes, politiques, écrivains, philosophes, élus, etc. 


Cette semaine,  alors que viennent d'être  commémorées les victimes de Charlie Hebdo et d’Hypercacher, nous ne pouvons continuer à ignorer l’étendue de la gangrène. Pourtant, combien de plaintes classées sans suite pour les anonymes qui se risquent à déposer plainte.

 

Nous réclamons auprès des autorités de police et de justice, comme auprès des bailleurs, que des mesures urgentes et efficaces soient prises pour venir en aide à ceux qui sont piégés dans leur appartement la peur au ventre 

Nous sommes à quelques semaines de la décision de la Cour de Cassation qui risque de ne pas renvoyer en jugement aux assises le tueur islamiste antisémite  de Sarah Halimi. Un tel signal ne serait rien d’autre que l’aveu d’une démission face à la haine de la France et de ses citoyens, tous ses citoyens. 


Garanti sans virus. www.avg.com

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.