Le BNVCA dénonce le nouvel accès d’antisémitisme et de négationnisme virulent, comparant les « sans vaccins » aux juifs portant l’étoile jaune

0 Condivisioni
BANDEAU BNVCA.JPG

66 rue Laugier 75017 PARIS                                                                        Le 15 juillet 2021

 

Le Président

Sammy GHOZLAN 

01 77 38 49 44

 

 

 

COMUNICATO

Le BNVCA dénonce le nouvel accès d’antisémitisme et de
négationnisme virulent, comparant les « sans vaccins » aux juifs
portant l’étoile jaune.

Capture étoile sans vaccin.JPG

 

Capture.JPG

Capture croix gammée seringues.JPG

Le BNVCA dénonce la nouvelle campagne nauséabonde
qui se répand sur la toile. Au prétexte de « mesures discriminatoires »
à l'encontre de ceux qui ont choisi de ne pas se faire vacciner, la
surenchère de l’ignominie se dispute à l’étalage d’un mépris malsain et
dangereux de l’histoire.

Instrumentalisation
de l’étoile jaune, détournement de sordides images de croix gammées ou de
l’entrée d’Auschwitz, le refus des anti-vaccins au nom de “la liberté de
contaminer les autres” a donné lieu à des débordements insupportables.
Comme si l’enjeu d’éviter une nouvelle vague de contaminations avec sa
cohorte de décès mais aussi ses nouvelles conséquences économiques, ne
justifiait pas les mesures annoncées et déjà appliquées dans nombre de pays.
Comme si ce douzième vaccin était insupportable. Car, du tétanos au BCG et
autres, chaque français a déjà été vacciné une dizaine de fois, sans hurler à
la mort mais en remerciant de pouvoir ainsi éviter le pire.  

Le BNVCA
dénonce ces atteintes à la vérité, à l’histoire, à la démocratie.

Le BNVCA
charge son Conseil, Me Franck Serfati de déposer plainte contre tous les minables
qui, de l’extrême-droite à l’extrême gauche, se retrouvent toujours lorsqu’il
s’agit d’antisémitisme.  

Le BNVCA déplore qu’il n’y
ait toujours pas le moindre vaccin contre l'absurdité ou l'imbécilité et
l’antisémitisme, ces maladies issues de la même souche et qui font des
ravages, depuis la nuit des temps.

Le BNVCA demande au Garde
des Sceaux de demander à tous les Procureurs de la République des Parquets de
France, d'engager d’initiative et systématiquement l'action publique contre les
auteurs de ces comparaisons insupportables et incitatives à la haine, notamment
sur FB ou autres réseaux sociaux.

0 Condivisioni