Le BNVCA salue le communiqué des évêques de France condamnant l’utilisation « comme un jouet » de l’étoile jaune, notamment par les anti-vaccins

BANDEAU BNVCA.JPGרחוב לאוגייר 6617 פריז                                                                         Le 23  juillet 2021

 

לה נשיא

סמי גוזלן 

01 77 38 49 44

 

 

 

הוֹדָעָה רִשׁמִית

 

 

Le BNVCA salue le communiqué des évêques de France condamnant l’utilisation « comme un jouet » de l’étoile jaune, notamment par les anti-vaccins

« Des réfractaires à la vaccination ont fait usage de l'étoile jaune…La Shoah représente une horreur absolue à partir de laquelle nos conduites politiques doivent être jugées et non devenir un jouet au bénéfice de n'importe quelle cause ». Le BNVCA qui, à plusieurs reprises, a dénoncé et même déposé plainte contre ceux qui utilisent l’étoile jaune comme un gadget, se félicite de cette prise de position ferme.

En précisant « Ne confondons jamais la liberté de voyager et celle d'exister », les évêques de France mettent en exergue la différence essentielle entre l’étoile jaune imposée aux juifs qui n’avaient pas le choix, et le port d’une étoile jaune par des personnes qui refusent par choix délibéré de se faire vacciner ou sont réticents au pass santaire. Vouloir faire un parallèle entre l’étoile jaune imposée et subie par les juifs et l’étoile jaune revendiquée pour exprimer son refus d’un vaccin, qui a pour but de préserver la vie, est non seulement un dangereux contresens mais un véritable négationnisme. L’étoile jaune n’était pas un choix pour les juifs. L’étoile jaune voulait dire infâmie, exclusion et mort. L’étoile jaune des « non vaccinés » est le privilège de ceux qui font le choix de laisser les autres se faire vacciner mais viendront hurler, en cas de nouveau confinement, leur double lâcheté.

Le BNVCA remercie les évêques de France qui permettent à tous les citoyens de confession juive de se sentir moins seuls face au déferlement abject de détournement et de banalisation de la Shoah