Catégorie : COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le BNVCA se restructure pour s’adapter aux nouvelles technologies et aux nouveaux moyens de communication (site BNVCA.INFO multilingue)

66 rue Laugier 75017 PARIS

Le Président Sammy GHOZLAN 01 77 38 49 44

 COMMUNIQUE DE PRESSE

Paris le 9 mars 2021,

Depuis sa création, il y a 20 ans déjà, soit dès l’apparition du nouvel antisémitisme alors inexpliqué, le BNVCA, organisation dédiée à la lutte contre l’antisémitisme, l’antisionisme et toutes formes de racisme, utilise tous les moyens légaux mis à sa disposition, afin de combattre tout acte antisémite et antisioniste, tout acte raciste .

Lanceur d’alerte de premier plan, et soutien immédiat aux victimes, le BNVCA est aujourd’hui pleinement reconnu, par les services de police et de justice, comme une organisation située en première ligne dans ce combat pour son efficacité.

A l’aune de nos 20 ans d’existence, la technologie  apporte des moyens nouveaux et un soutien sans précédent à notre chasse à la propagande raciste et antisémite. En conséquence, nous avons décidé d’intégrer et d’utiliser pleinement ces nouveaux outils.

Cette nouvelle organisation nécessite une nouvelle équipe, rafraîchie et au fait de ces nouvelles technologies.

Grâce aux nouvelles techniques, nous pouvons désormais détecter , débusquer et identifier les internautes racistes et antisémites, faisant l’apologie du IIIème Reich ou du terrorisme.

Dans ce contexte, nous avons décidé de renouveler et d’adapter notre équipe face à ces nouveaux défis.

Notre nouveau “team”, a la chance d’avoir à sa tête une femme, Evelyne Gougenheim, dont le professionnalisme, l’engagement et l’efficacité ne sont plus à démontrer.

Le nouveau groupe informatique a fait évoluer notre site pour le mettre en phase avec l’état de l’art en la matière. Avec, de surcroît, l’ouverture à l’international de notre association qui se retrouve dans le nouveau site désormais multilingue. Le visiteur du site BNVCA.INFO reçoit les “news” dans la langue du pays où il se trouve ou peut  sélectionner la langue de son choix. 

Nous remercions les anciens collaborateurs pour le temps passé à nos côtés pendant ces quatre dernières années. plus pour certains, mais, les temps nouveaux avec leurs nouveaux défis requièrent une nouvelle équipe plus motivée, plus féminine, plus impliquée.

Le BNVCA a souvent été imité mais jamais égalé car, au-delà de ses compétences, son succès repose sur la loyauté entre ses membres et la confiance tant de nos responsables politiques et administratifs, que des médias de de la presse écrite, parlée ou télévisée, française et internationale, de même que de l’appui et la reconnaissance des  militants et des républicains de notre pays.

Nous les en remercions.

 

Sammy GHOZLAN

Président

Le Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme (BNVCA) vient de déposer plainte au commissariat central de Strasbourg ce dimanche 10 janvier 2021 par son avocat strasbourgeois Maître Raphaël NISAND, contre la société DELIVEROO et leur (s) livreur(s) antisémite(s)

66 rue Laugier 75017 PARIS


Le Président
Sammy GHOZLAN 
01 77 38 49 44


Communiqué de Presse
Le Bureau National de Vigilance contre l'Antisémitisme  (BNVCA) vient de déposer plainte au commissariat central de Strasbourg ce dimanche 10 janvier 2021 par son avocat strasbourgeois Maître Raphaël NISAND, contre la société DELIVEROO et leur (s) livreur(s) antisémite(s)
Cette plainte vient à la suite de celle de plusieurs restaurateurs ''casher '' de
Strasbourg pour des faits de boycott et de discrimination raciale qui se sont
produits  le 7 janvier 2021 et qui nous sont relatés ainsi

Dans l’un des restaurants, le livreur DELIVEROO a demandé «  quelle est la
spécialité du restaurant ? » 
Quand le restaurateur lui a dit « spécialités
israéliennes » le livreur a répondu « Ah bon alors je ne livre pas pour les
juifs » et il a tendu son portable en disant « voilà c’est annulé ». Comme le
restaurateur lui a exprimé son incompréhension, le livreur a rétorqué « c’est
comme ça je ne livre pas pour les juifs » puis il est reparti.

Dans un autre restaurant casher de Strasbourg, le même jour, se sont passés
des faits similaires, toujours avec un livreur DELIVEROO.
Le BNVCA est stupéfait qu’un ou plusieurs livreurs estampillés DELIVEROO
osent pratiquer ouvertement la discrimination antisémite.
L'un des restaurateurs décrit son livreur comme d'origine nord africaine.
Le BNVCA demande à Deliveroo d'expliquer d'une part cette attitude discriminatoire et d'autre part de prendre les mesures 
à l'encontre du ou des livreurs coupables de ce délit manifeste
Nous exigeons que les dirigeants de DELIVEROO publient une charte destinée à leur personnel,interdisant le boycott et la discrimination.
Le BNVCA exige cela d’autant plus que dans la période sanitaire actuelle la
livraison reste la seule activité possible pour les restaurateurs. DELIVEROO
est un des leaders de ce marché de livraison et a donc une responsabilité
particulière.
Le BNVCA fait donc une fois de plus le constat que antisionisme et antisémitisme sont intimement liés et condamnables
Nous sommes satisfaits que les services de Police prennent cette affaire immédiatement très au sérieux et s'activent à rechercher le ou les auteur des faits incriminés pour les mettre à la disposition du Procureur de la République  .

NOUS DEVONS PROTÉGER LE PEUPLE FRANÇAIS

La BNVCA, en colère et très choquée, condamne fermement l'attentat terroriste commis aujourd'hui dans le 11e arrondissement de Paris à proximité des anciens bureaux de Charlie Hebdo. La nouvelle attaque au couteau a fait quatre blessés, dont deux grièvement.

Cet arrondissement a été fortement marqué par le terrorisme islamiste qui a également frappé durement les Juifs parmi les habitants d'Ilan Halimi, Sarah Halimi, Mireille Knoll… Nous sommes préoccupés par le fait que, compte tenu du modus operandi, des coups de couteau, du lieu et de la concomitance avec le procès en cours, nous découvrirons que les auteurs sont des individus radicalisés.

Après que Charlie Hebdo ait réimprimé les caricatures, Al-Qaïda a lancé de nouvelles menaces. Un journaliste de France 24, Wassim Nasr, a immédiatement averti que les menaces d'Al-Qaïda devaient être prises au sérieux.

Nous saluons l'action des policiers qui ont arrêté les deux assaillants. Nous attendons les résultats de l'enquête. A l'heure où la question de la libération des jihadistes est envisagée, à l'heure où les Français partis combattre en Syrie ou ailleurs demandent à rentrer, une certitude s'impose: les Français doivent être protégés.
Nous appelons les autorités à ne donner ni confiance ni indulgence aux djihadistes. Nous leur demandons de ne montrer aucune faiblesse face à ces compatriotes radicalisés, partisans des forces islamo-terroristes. Ils constituent une menace dangereuse pour la France.

La BNVCA formera une partie civile lors de l'audience.

La BNVCA montre sa solidarité avec les victimes et leur souhaite un prompt et complet rétablissement.