Fwd: Le BNVCA salue l’initiative de M. Éric Ciotti, demandant à la France de reconnaître Jérusalem comme la capitale unifiée d’Israël

BANDEAU BNVCA.JPG

66, rue Laugier 75017
PARIS
                                                                    Le 2 septembre 2021

Le Président

Sammy GHOZLAN 

01 77 38 49 44

 

COMMUNIQUE

Le BNVCA salue l’initiative de M. Éric Ciotti, demandant à la France de reconnaître Jérusalem comme la capitale unifiée d’Israël

 

 

Le BNVCA remercie M. Eric
Ciotti, député des Alpes-Maritimes et candidat à la primaire de droite et du
centre, qui, par courrier à M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, a demandé que la France reconnaisse « Jérusalem comme la
capitale unifiée de l’Etat d’Israël ». Faisant appel aux liens d’amitié
qui unissent les deux pays et au « devoir de nous tenir à côté de nos
alliés », M. Eric Ciotti a fait état de la situation de l’Etat juif,
« menacé par le terrorisme » et « encerclé par des nations arabes
refusant de reconnaître l’essence même de son existence ».

Nous félicitons M. Eric
Ciotti pour la lucidité dont il fait preuve et pour l'intérêt qu'il porte à la
solution du conflit israélo palestinien. 

Le BNVCA espère que le
destinataire de ce courrier qui avait utilisé le terme malencontreux de
« risque d’apartheid » lors d’une de ses interventions, saura
examiner cette demande d’un œil favorable. La France prendrait ainsi non
seulement acte des premières Ambassades déjà installées à Jérusalem, des
Etats-Unis mais également du Kosovo, du Guatemala et du Honduras, mais aussi de
l’ouverture historique d’un nouveau chemin vers la paix, lié aux Accords
d’Abraham.

Le BNVCA rappelle qu’à ce
jour le Jérusalem « capitale de deux Etats » reste une option plus
qu’improbable. Alors que jour après jour, les déclarations envenimées et les
exactions à la frontière de Gaza se multiplient malgré le transfert quotidien
de marchandises, malgré les permis de travail octroyés, et même de séjour, à des
milliers de gazaouis, malgré l’ouverture de zones de pêche, Gaza et l’Autorité
palestinienne continuent à attiser le climat de haine envers l’Etat d’Israël
qu’ils qualifient en permanence d’entité sioniste et dont ils
souhaitent, annoncent et espèrent ouvertement la disparition

La France, qui renforcerait
la capitale d'Israël Jérusalem, donnerait un nouvel élan audacieux, déjà
pris par certains chefs d'Etat, pour aller vers la paix, autrement et sûrement.

Garanti sans virus. www.avast.com