Fwd: Le BNVCA salue la fermeture de l’horrible site « je suis partout » suite à l’intervention du Ministre de l’Intérieur M.DARMANIN et souhaite que cette fermeté puisse utilement s’appliquer à d’autres sites ou individus. *

Logo.jpg

     
66 rue Laugier – 75017                                                                Le    12 août 2021

Le Président

Sammy GHOZLAN 

01 77 38 49 44


COMMUNIQUE

Le BNVCA salue la fermeture de l’horrible  site « je suis partout » suite à
l’intervention du Ministre de l’Intérieur M.DARMANIN et souhaite que cette
fermeté puisse utilement s’appliquer à d’autres sites ou individus. *

 

217390365_4166082876843204_4590723665355178050_n.jpgdieudonne_h_0 jeanmarc morandini.com site.jpg<a href=bret[email protected]1x.jpeg“>Mozart Ella  14 aout 2021.jpg

 

 

Le BNVCA constate l’efficacité de l’action publique.
En effet, suite à l’affaire dite de la pancarte affichant « QUI ?
«  à Metz suivi de divers noms de personnalités majoritairement juives, le
site «  je suis partout, qui recensait les personnes juives et les
désignaient comme cibles potentielles a, en quelques heures, était fermé.

Le BNVCA suggère que la même fermeté soit requise à l’encontre
des sites suivants : juifsdeFrance, blogspot.com du même acabit que « 
je suis partout ». Ou les sites Panamza, la page Facebook «  la France
dictature sioniste »  etc… la liste
est plus longue qu’on ne l’imagine.  Le  BNVCA se permet également de mentionner le
site de Soral dédié à l’antisémitisme, Kontre Kulture.

Quant à dIeudonné le sinistre multirécidiviste qui, en
six semaines vient d’être condamné six fois tant pour antisémitisme que fraude
fiscale avec des peines de prison ferme, le BNVCA s’étonne que son « 
spectacle » ait pu impunément se poursuivre dans toutes les villes de France.
Quant aux milliers de posts antisémites et antisionistes de «  Un bon
sioniste est un sioniste mort » à toutes les étoiles jaunes,, croix
gammées et autres pancartes  qui sont la
signature des minables abrutis, nous tenons une belle collection de noms à la disposition
de la justice. Ne pas sévir contre ces minables, c’est prendre le risque que
leurs homologues, si nombreux, continuent à taguer, vandaliser les fondements
de la société dite civilisée.

Comme sur les réseaux où l’anonymat et les délais de
la justice autorisent tous les débordements, les bandes et les foules génèrent
ce même sentiment d’impunité sur les esprits faibles et déséquilibrés.

La vandalisation de la stèle de Simone Veil à
plusieurs reprises cette semaine marque la volonté de provocation et de
sabotage au cœur de notre histoire et de nos institutions par ces lâches dont
les tags sont faits de la même substance que leur cerveau, inerte.

 

Le BNVCA demande un renforcement des effectifs dédiés
aux réseaux sociaux et que , dans le cadre conforme à notre législation, des
moyens leur soient donnés afin de pouvoir fermer les comptes de ceux qui
déversent à jets continus de la haine sur les réseaux sociaux et qu’ils soient
poursuivis en procédures d’urgence, adaptés à la rapidité des réseaux.

 

Le BNVCA demande que les jugements rendus soient
suivis d’effets sauf à craindre que la justice perde ses droits et la
démocratie ses fondements.

 

Le BNVCA appelle à une opération «  Réseaux
propres » qui verraient un contrôle rneforcé assorti de mesures
dissuasives exemplaires avant que cette épidémie d’antisémitisme virulent ne fasse
de nouvelles victimes. 

Garanti sans virus. www.avast.com