Le BNVCA salue le sursaut des organisations internationales qui viennent de prendre des décisions, enfin empreintes de lucidité

BANDEAU BNVCA.JPG

66, Rue Laugier – 75 017                                                                                             
9 juillet
 2021

Le Président

Sammy Ghozlan

01 77 38 49 44

COMMUNIQUE

Le
BNVCA salue le sursaut des organisations internationales qui viennent de
prendre des décisions, enfin empreintes
de lucidité

 

 

Le BNVCA salue la décision de
l’ONU qui, pour la première fois, associe l’antisémitisme, et d’autres formes
de haine, au terrorisme. Dans son rapport sur la Stratégie mondiale contre le Terrorisme
adopté ce mercredi, il est mentionné que les groupes terroristes sont «
inspirés par le racisme, le néonazisme, l’antisémitisme, l’islamophobie ou l’intolérance
antimusulmane, le suprémacisme racial, l’ultranationalisme, la xénophobie, l’intolérance
liée à l’orientation sexuelle ou à l’idéologie du genre et la misogynie ».
L’Ambassadeur d’Israël auprès des Nations Unies M. Gilad Erdan s’est félicité
de cette reconnaissance de la recrudescence des messages haineux qui inclut une
condamnation explicite de l’antisémitisme.

Par ailleurs, l’UE qui vient
de sortir un dossier accablant sur les manuels scolaires financés par l’UNRWA, appelle
à la suspension de  financements pour ces
livres qui prêchent l’antisémitisme, l’incitation et la glorification du
terrorisme. La dégradation de la situation actuelle ne peut être déconnectée de
dizaines d’années d’intoxication à la haine. Le BNVCA espère que les mesures de
changement nécessaire seront prises dans les plus brefs délais.

 

Enfin le Parlement Européen
examine la possibilité de poursuites contre le régime iranien et notamment contre
le Président Raïssi accusé de de crimes contre l’humanité. Amnesty International
a appelé en juin 2021 à l’ouverture d’une enquête pour crimes contre l’humanité
à son encontre, en soulignant que l’accession à la présidence de celui qui
faisait partie de « la commission de la mort »avec l’exécution de
milliers de dissidents, est un exemple terrible d’impunité.

Le BNVCA salue ce changement,
même tardif, qui va permettre de réorienter les accusations jusqu’à ce jour
exclusivement portées contre Israël.