Le BNVCA dénonce la campagne de haine menée par des officines pro Hamas qui militent pour empêcher Israël de participer au Tour de France, au motif, selon eux, qu’Israël serait un “Etat d’apartheid”, du seul fait qu’il est juif . Une haine 100% anti juive, qui n’a rien à envier à celle des nazis.

66 rue Laugier 75017 PARIS                                                                        Jeudi, 24 juin 2021


Le Président

Sammy GHOZLAN 

01 77 38 49 44   

 

COMMUNIQUE

Le BNVCA dénonce la campagne de haine menée par des officines pro Hamas qui militent pour empêcher Israël de participer au Tour de France, au motif, selon eux, qu'Israël serait un “Etat  d'apartheid”, du seul fait qu'il est juif  . Une haine 100% anti juive, qui n’a rien à envier à celle des nazis.

 

Sammy Apartheid.jpg

Christian Prudhomme.jpg

Photo FB free palestine, 24 juin 2021

Photo 1 : Sammy Ghozlan, Naftali Bennett traité de « fasciste »

et le député Meyer Habib

Photo 2 : Christian Prudhomme, Directeur du Tour de France

 

Le BNVCA dénonce la virulence de la campagne d’incitation à la haine anti Israël et anti-juive menée impunément, depuis des semaines par ces officines autour du Tour de France. L’équipe Israël –Start-Up –Nation est insupportable à ceux qui qualifient d’état apartheid l’Etat juif, du seul fait qu’il est juif. Un seul Etat juif avec une minorité arabe qui représente 20% de la population c’est l’apartheid, 57 pays musulmans dont certains à 100%, ce n’est jamais l’apartheid.

Des milliers d'arabes, musulmans et de palestiniens vivent et travaillent en Israël alors qu'un seul juif égaré à Gaza ou dans les territoires de L'Autorité palestinienne est voué au lynchage et à la mort 

Les réseaux sociaux se déchaînent, menacent, ciblent et désignent à la vindicte ceux qu’ils qualifient de « défenseurs de l’apartheid » ou de « complices ». Le Premier Ministre d’Israël, Naftali Bennett, traité de « fasciste », Meyer Habib, Sammy Ghozlan et le Directeur du Tour Christian Prudhomme sont tous accusés de complicité de « colonisation, racisme et apartheid ». Malheureusement, nous avons appris que le virtuel peut devenir réalité.

Le BNVCA, face à ce déferlement de haine et aux appels à la mobilisation d’activistes pour préparer des « Aktions », alerte et met une nouvelle fois en garde les organisateurs du Tour et les autorités sur les risques liés aux effets d’une telle incitation sur des déséquilibrés.

Par ailleurs, le BNVCA se réserve le droit de déposer plainte pour diffamation, usage abusif de l’image de Sammy Ghozlan et demande le retrait immédiat de son image des réseaux sociaux 

Le BNVCA demande au Ministre de l'Intérieur et à la Ministre des Sports d'user de leur pouvoir pour mettre un terme à cette campagne haineuse à risque