VÉRITÉ ET JUSTICE : LA COMMISSION D’ENQUÊTE SARAH HALIMI VERRA LE JOUR DANS QUELQUES SEMAINES !!!!

VÉRITÉ ET JUSTICE : LA COMMISSION D’ENQUÊTE SARAH HALIMI VERRA LE JOUR DANS QUELQUES SEMAINES !!!!

C’est avec un immense plaisir et une grande émotion que je vous annonce que la commission d’enquête parlementaire sur les dysfonctionnements dans l’Affaire Halimi verra le jour dans quelques semaines !

J’aurai l’honneur de présider cette commission.

Le groupe UDI a voté pour ma proposition de résolution, alors que plusieurs demandes de commissions étaient en lice. L’UDI usera donc de son dernier droit de tirage de la mandature pour faire la lumière dans l’Affaire Sarah Halimi.

Un grand merci à tous mes collègues, et à Jean-Christophe LAGARDE !

Notre proposition de résolution avec Constance le Grip a recueilli près de 80 signatures : De Marine Le Pen à Richard Lioger ; de Philippe Gosselin à François Pupponi… 6 partis politiques sont représentés ! (voir la liste ci-dessous)

Ne perdez pas votre temps à chercher une signature de gauche : il n’y en a pas !

Pas un seul député du PS, de LFI, du groupe communiste ne souhaite que cette commission soit créée.

Quelle tristesse !

Cette gauche si prompte à soutenir la famille Traoré, composée de délinquants multirécidivistes, les terroristes italiens des brigades rouges, ou les racialistes de l’UNEF, mais faire la lumière sur le meurtre barbare et islamiste d’une femme juive, non !

Leur indignation toute sélective les déshonore encore un peu plus.

La LREM et son état-major aussi n’ont pas été signataires, à l’exception de quelques-uns !

Où sont ceux qui exprimaient leur émotion à la manifestation du Trocadéro ? Qui parlaient de la nécessité de changer la loi, de faire toute la lumière sur cette affaire ?!

Facile pour Christophe Castaner d’exprimer de la compassion devant les proches de Sarah Halimi, la communauté juive, et les caméras, et de refuser de prendre ses responsabilités le lendemain !

Il y a eu clairement un mot d’ordre du groupe LAREM de ne pas s’associer à cette commission d’enquête !

Ni Sylvain Maillard, mon ami, président du Groupe d’Etudes sur l’antisémitisme que j’ai pourtant appelé, ni Aurore Bergé, n’ont soutenu cette initiative.

Je regrette que le parti présidentiel, à travers son gouvernement et ses dirigeants, s’égare !

Après le discours scandaleux du Premier Ministre Jean Castex lors du dernier conflit entre Israel et Gaza, et la phrase malheureuse de Jean-Yves Le Drian, parlant d’un « risque d’Apartheid », le ton est donné.

Pourtant, le meurtre barbare de Sarah Halimi dépasse tout clivage politique !

Olivier Becht, président d’Agir, et quelques députés Larem et du Modem sauvent l’honneur !

Je ferai, avec Constance Le Grip, tout ce qui est en mon pouvoir pour que la vérité éclate dans l’affaire Sarah Halimi.

Meyer Habib