Fwd: le BNVCA condamne les appels religieux lancés par le CFCM


66 rue Laugier 75017 PARIS

Le Président
Sammy GHOZLAN 
01 77 38 49 44

COMMUNIQUE DE PRESSE
PARIS LE 21 MAI 2021

Le BNVCA reçoit de très nombreuse requêtes  de correspondants inquiets et effrayés  par les termes d'un communiqué  du C F C M de nature à provoquer un soulèvement des musulmans de France contre les juifs de France
Dans ce communiqué le Président du CFCM, Mr Moussaoui, exhorte imprudemment les musulmans, les imams et responsables de mosquées à

1. Consacrer le prêche de ce vendredi à faire connaître la place de la mosquée Al Aqsa troisième haut lieu saint de l’islam et à la ville d’Al Qods (Jérusalem) dans la religion musulmane.

     2. Organiser des collectes de fonds au profit des ONG humanitaires qui interviennent dans les territoires palestiniens.
    3. Lancer une large campagne de parrainage entre mosquées de France et mosquées palestiniennes en vue de leur apporter assistance.


Nous considérons que le CFCM déborde de sa mission religieuse et s'implique dans le politique au risque d'exacerber les passions, et mobiliser les foules de musulmans 
déjà fanatisés par les organisations palestiniennes de soutien à l'organisation terroriste Hamas
Nous demandons au Président de cette organisation d'annuler ses appels en publiant sans délai  un communiqué rectificatif. 
Nous considérons que chercher à lier les mosquées de France avec celles de Palestine ou d'Israël, militer ainsi pour AL QUDS ; alors que Jérusalem est la capitale de l'Etat juif, constitue à, selon la formule consacrée, “à importer le conflit” , de façon dangereuse et intolérable en reprenant  ce qui  a opposé sur le terrain Israël à l'organisation islamo-terroriste HAMAS
 Mais ce qui est encore plus grave c'est que la référence au “troisième lieu saint de l'islam” peut être entendue comme un appel au djihad.
Le BNVCA demande au Ministre de l'Intérieur, Ministre des Cultes, et à ses services d'intervenir et de recadrer la direction du CFCM
Nous demandons également au Ministre de l'Intérieur Ministre des Cultes de surveiller les imams et les mosquées de France, tentés d'obéir au CFCM
En cas de débordements dont pourraient être victimes les personnes et les lieux de culte juifs, le BNVCA se réserve le droit de poursuivre en Justice le Président du CFCM