Month: May 2021

Fwd: Les Pères fondateurs de l’État d’Israël seseraient-ils trompés ?


 

Logo.jpg

66 rue Laugier 75017 PARIS

Le Président

Sammy GHOZLAN 

01 77 38 49 44


IMG-20210512-WA0082.jpg

Enfants à Petah Tikva pendant une alerte des missiles meurtries aveugles de l'armée islamoterroriste palestinienne HAMAS a GAZA

 

 Les Pères fondateurs de l'État d'Israël se
seraient-ils trompés ?   Pour tenter d'assimiler les arabes
restés dans le pays après la déclaration d'indépendance, en 1948, 
ils ont voulu leur donner plusieurs avantages économiques; sociaux, politiques.

Ils ont pensé qu'en les éduquant à
l'européenne, ils en feraient des citoyens israéliens à part
entière 

La langue arabe a été
conservée, tous les panneaux de signalisation routière sont écrits en hébreu
et en arabe. Les caisses de sécurité sociale '' koupat holim '' éditent leurs
documents en langue arabe

A ce jour on se demande pourquoi
aussitôt après la victoire de la guerre des Six jours; et la libération de
Jérusalem Est, Moshe Dayan s'est empressé de remettre les clés du
Waqf à la Jordanie

Le Pape n'a aucune autorité sur Notre-Dame
de Paris 

Naïveté coupable  des leaders
israéliens qui connaissaient mal la mentalité arabe et surtout musulmane.

 

 Depuis la création d'Israël, les
universités accueillent gratuitement les étudiants arabes alors que les 
juifs doivent payer, chèrement, leur études universitaires ou les abandonner
après l'armée dont sont dispensés les arabes israéliens.

Pendant que les jeunes israéliens
donnent trois ans de leur vie à l'armée; les étudiants arabes peuvent
passer leurs examens et devenir médecins, avocats, infirmiers, magistrats, etc.

Les arabes ont le droit de vote. Ils
peuvent élire leurs représentants qui siègent nombreux au Parlement israélien,
la Knesset, où certains, dans cette enceinte, manifestent leur hostilité à
l'Etat juif et expriment  leur soutien à la Palestine.


Les Pères fondateurs ont-ils fait preuve
de naïveté coupable? Certainement. Ils n'ont pas compris la mentalité des
arabes musulmans qui mettent leur croyance, leur religion au-dessus de tout et
n'admettront  jamais que des juifs puissent s'élever au-dessus d'eux.  

Il a suffi d'un prétexte fallacieux
fromenté par les islamistes du Hamas pour que les musulmans d'Israël se
soulèvent d'abord à Jérusalem, puis dans de nombreuses villes
 Jamais la Mosquée Al Aqsa n'a été profanée . Mais le mufti le leur a
fait croire; le Hamas les en a convaincus  Ils l'ont cru car ils voulaient
le croire et leur instinct grégaire les a poussés à se soulever à
l'intérieur des frontières d'Israël; pendant que l'armée terroriste du
Hamas bombarde les populations civiles sur tout le territoire d’Israël à
Jérusalem, Tel Aviv; Netanya, Ashkelon, Sderot, détruisant, blessant et tuant
des civils innocents dont plusieurs enfants

Et de façon concomitante, les jeunes
israéliens voulant démontrer la souveraineté des juifs sur leur terre, se
révoltent, manifestent drapeau bleu et blanc en tète; et au passage lynchent
des arabes 

Dans les villes dites mixtes,
judéo arabes, on assiste au spectacle  désolant de guerre civile qui
éclate et oppose juifs et musulmans. On peut assister au lynchage de 
juifs par des musulmans arabes citoyens d'Israël

Le rêve des Pères fondateurs a volé en éclats avec ce conflit. Tsahal a perdu l'initiative.     

 L'israélien ne fait plus peur; il
n'est plus craint. La réaction d'Israël n'est plus redoutée. Le
Hamas a démontré que Tsahal est vulnérable; qu'Israël n'est pas
invincible 

 Le
problème d'Israël c'est que ceux qui le dirigent sont persuadés
qu'ils ont raison.  Ils ont des certitudes et n'en démordent pas. 

Pourtant les faits sont là la population juive d'Israel doit se terrer ,se cacher; esquiver les milliers de missiles qui tuent leurs enfants .Tous le territoire de l'Etat hébreu devient un ghetto dont les habitants; les juifs  sont menacés attaqués par les nazislamistes  tout comme en Europe le furent les juifs traqués, pourchassés;,agressés, victimes des nazis


 

Si Israël veut rester un Etat juif
pour les juifs; il faudra qu'il modifie son appréciation de la communauté arabe
musulmane, citoyenne d'Israël

Le Hamas a réussi à obtenir ce que les
palestiniens ont depuis longtemps recherché   ''la révolte des arabes
de l'intérieur''  

Et cela s'est produit. Les élus arabes
ne sont pas intervenus pour apaiser la situation Ils ont laissé les imams, les
muftis, les dirigeants du Hamas les haranguer.

Nous sommes en droit de demander au
gouvernement israélien quelles mesures il envisage de prendre désormais à
l'encontre de ces groupes qui bénéficient de la nationalité israélienne avec
tous ses avantages- sociaux pécuniaires; politiques et des libertés
publiques – qui ont démontré leur préférence pour la palestine à laquelle
on leur fait croire qu’elle pourrait – devrait- prendre la place d'Israël 

Le ver qui couvait à l'intérieur du fruit pointe son  nez . Les israéliens d'origine sépharade se méfiaient de l'apparition d'une cinquieme colonne islamo palestinienne    Aujourd'hui elle s'est concretisée

Je considère qu’Israël doit
affirmer sans faiblesse sa souveraineté sur son territoire et  sur sa capitale
réunifiée  et le démontrer.

C'est la  condition sine qua non de la pérennité de cette seule nation juive de la planète.

Manifestation pro-palestinienne à Paris : Bertrand Heilbronn, président de l’association France Palestine Solidarité, placé en garde à vue

Manifestation pro-palestinienne à Paris : Bertrand Heilbronn, président de l'association France Palestine Solidarité, placé en garde à vue

https://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/israel-palestine/manifestation-pro-palestinienne-a-paris-bertrand-heilbronn-president-de-l-association-france-palestine-solidarite-place-en-garde-a-vue_4621555.html

Le BNVCA demande au Ministre de l’Intérieur l’interdiction des manifestations islamo-palestiniennes et islamo-gauchistes à hauts risques


66 rue Laugier                                                                         12 mai 2021

Le Président

Sammy Ghozlan

01 77 38 49 44

COMMUNIQUE

 

 PARIS LE 11 MAI 2021

 

1620820615770.jpg

Missiles tombées sur Israël hier soir, par salves de 150 bombes

simultanées 

Le BNVCA apporte tout son soutien et sa solidarité à l’Etat juif qui fait face à une attaque islamiste d’ampleur inédite. De Sderot en passant par Tel Aviv et Natanya, où vivent de nombreux compatriotes, Israël subit un déluge de missiles. Aucun pays au monde, aucune démocratie ne laisserait sa population dans une telle situation. Avant de riposter Tsahal prévient les habitants, téléphone pour faire évacuer les immeubles. Voilà pourquoi à cette heure, il n’y a pas de centaines de victimes civiles à Gaza.

Le BNVCA découvre que des manifestations de soutien aux émeutiers islamo palestiniens sont prévues à Paris, Lyon, Strasbourg et dans d’autres villes où des juifs ont été tués, où des commissariats sont attaqués. Ces manifestations sont organisées à l’initiative de David Guiraud, qui navigue dans les eaux vertes et brunes aux côtés du CCIF, aujourd’hui dissous en France. Aux côtés également de Clémentine Autain et d’Eric Coquerel de la France insoumise, dont les affinités islamo-gauchistes sont connues et visibles, 

M. David Guiraud fait preuve d’un parti pris anti israélien et d’une une vision si biaisée qu’il tweete une fake news sur les « israéliens dansant alors qu’un lieu saint de l’islam prend feu ». Pour la bonne compréhension de tous, certaines précisions s’imposent : les israéliens dansaient pour Yom Yerushalaïm, un jour de grande réjouissance, l’équivalent de notre 14 juillet. Le Kotel, appelé également Mur des Lamentations, s’élève à 40 mètres de haut : il est strictement impossible que les personnes dansant sur la place aient vu quoi que ce soit, cette photo a dû être prise depuis les escaliers qui surplombent la place. Enfin, le lieu saint est un arbre saint qui a brûlé, suite aux pétards et autres feux d’artifices des arabes présents, le lieu ayant été interdit aux juifs ce jour-là.   Mr David Guiraud ́ “Vos préjugés sont évidents et votre mea culpa  sera le bienvenu.´´

Le BNVCA s’attend une fois de plus, et une fois de trop, à des manifestations où seront scandés les cris de « Mort aux juifs, Juifs dehors » comme en 2014 de sinistre mémoire. Le BNVCA demande au Ministre de l’Intérieur de donner ses instructions pour que ces manifestations soient interdites.  L’expérience nous appelle à nous méfier de ce type de rassemblements extrémistes islamistes qui dégénèrent en violences et exactions antijuives.  Les images de violences et de synagogues brûlées en Israël à Lod, ou Ramle, vont raviver les braises antisémites. M. David Guiraud qui s’apitoie sur l’arbre brûlé n’a pas un mot pour les lieux de culte juifs entièrement ravagés, rappelant le pire temps de notre histoire.  L’autorisation donnée à ces manifestations sera reçue comme un blanc-seing donné aux cris antisémites mais certains iront plus loin. 

Le BNVCA se réserve le droit, au nom de sa lutte continuelle contre l’antisémitisme, de mettre en cause la responsabilité des organisateurs de cette manifestation et de les assigner en justice le cas échéant.  La lutte contre l’antisémitisme ne peut se limiter à des paroles sans aucun effet sur les mesures à prendre face à de tels risques, notamment des mesures préventives. Les très nombreux appels que le Bnvca reçoit démontrent l’inquiétude des citoyens juifs. Comme ces requérants nous considérons que si l’état autorise des manifestations, par nature antisémites, c’est  que  la lutte contre l’antisémitisme, n’est pas efficace.  

Jérusalem, Paris : un même défi

66 rue Laugier 75017 PARIS


Le Président

Sammy GHOZLAN 

01 77 38 49 44

Jérusalem, Paris : un même défi

      

                                                               

Photo le Figaro, Jérusalem.jpgune-quarantaine-de-personnes-ont-pris-pour-cible-le-commissariat-de-champigny-sur-marne-(val-de-marne)-a-coup-de-tirs-de-mortiers-d-artifice-sans-faire-de-blesses-le-terme-de-quot-mortier-quot-peut-prete.jpg

le Figaro 30/5/21  Photo Emmanuel Dunan/ AFP                                   Le dauphine 23/4/21 Photo [email protected] Capricieux94/AFP
Conflit israélo-palestinien durant les nuits du ramadan                           Les mortietrs d'artifice, de plus en plus utilisés contre les forces de l'ordre

C’est le mois du Ramadan, mois sacré pour tous les musulmans du monde, un jeûne qui dure 30 jours. 

Mais c’est durant cette période que de nombreux musulmans, poussés par Les islamistes, le Hamas, le djihad islamique, se croient obligés de commettre des actes hostiles. Agressions, assassinats, attentats, égorgements, manifestations, émeutes tout en revendiquant la guerre sainte, le djihad contre les non musulmans. Est-ce cela la religion « de paix et d’amour » tant prônée ?  Le Allah wouakbar qui accompagne chacune de ces exactions est bien celui qui fut scandé lors de la manifestation contre l’islamophobie à Paris en novembre 2019, ultime provocation à quelques mètres du Bataclan et de ses 130 morts.


A l'heure précise où nous terminons cet article, les sirènes retentissent sur Jérusalem: six roquettes, sous les cris de joie des palestiniens. 

 

Les maisons du quartier Sheikh Jarrah qui ont déclenché les émeutes

 

Quant aux maisons du quartier de Sheikh Jarrah, dont le nom originel du quartier est Shimon haTsaddik (Simon le Saint) et aux méchants colons qui veulent expulser les pauvres palestiniens, qu’en est-il ? Les descendants des anciens propriétaires juifs de ces maisons ont fait valoir leurs droits devant les tribunaux israéliens. Après une procédure de dix ans, la justice a reconnu les droits des propriétaires juifs israéliens. Une possibilité a été donnée aux palestiniens de rester dans la maison comme « locataires protégés » et à leur décès, les maisons reviendraient à leurs propriétaires d’origine. Mais les palestiniens occupant les lieux sans titre ni droit ont également refusé de payer un loyer. D’où l’expulsion prononcée par la Cour Suprême, qui ne se fera pas aujourd’hui lundi comme prévu, mais a été reportée. Contrairement à ce que prétend le Courrier International dans son article sur « le baril de poudre sur le point d’exploser », le baril de poudre n’explosera pas, surtout si l’UE cesse d’apporter son inconditionnel soutien aux palestiniens qui alimentent le feu

 

 

Attaques tous azimuths

Depuis Gaza partent des ballons incendiaires pour mettre le feu aux plantations de terres voisines israéliennes. Roquettes et missiles ciblent les populations civiles du sud d’Israël. Des milliers de jeunes musulmans, autorisés à prier sur le Mont du Temple qu’ils baptisent esplanade des mosquées, transformés en hordes sauvages provoquent les policiers, les agressent, les caillassent, les menacent, les insultent. Les caméras du monde entier sont présentes, prêtes à filmer des scènes de violences pour jeter l’opprobre sur les forces de l’ordre, policiers, garde-frontières, secouristes qui pourtant sont patients, mesurés et indulgents. Bien qu’en état de légitime défense, parce qu’israéliens, il leur est refusé le droit de se défendre.

L’UE, la Russie, la nouvelle administration américaine de Biden, la diplomatie de la France sont tentées de remettre en cause la souveraineté de l’Etat Juif sur sa capitale Jérusalem réunifiée. Plutôt que de condamner une nouvelle fois, la démocratie israélienne, ne devraient-ils pas s’en prendre aux instigateurs de ces violences : Hamas, Hezbollah, Djihad islamique, Mahmoud Abbas, celui qui verse des salaires aux tueurs de juifs, et autres officines vivant de subventions internationales.

 

Police et violences

Il serait temps que le gouvernement d’Israël affirme sa souveraineté pleine et entière, quoiqu’il en coûte, sur tout son territoire. Il est grand temps que les gouvernants d’Israël prennent des mesures coercitives, administratives, sociales et même politiques contre les citoyens arabes et juifs qui remettent en cause cette souveraineté. Toute faiblesse est de nature à mettre Israël en difficulté face aux organisations internationales 
Ce sont les mêmes qui, au nom de la même idéologie attaquent les forces de l’ordre, dans toute l’Europe et en particulier en France, à Paris, Magnanville, Viry-Châtillon, Rambouillet, Trappes, St Denis, Champigny, à Bagnolet, à Poissy, à Aulnay/Bois, à Poissy, à Epinay/Seine, aux Ulis mais aussi en province à Mulhouse, à Carvin, Lyon, Nice, Avignon. Ce long chapelet n’est pas exhaustif pour recenser les villes où les policiers et les commissariats eux-mêmes sont soumis à des actes de guerre depuis les attaques au mortier jusqu’aux meurtres.  

Dans ces mêmes villes, les scènes de violences et de pillages font désormais partie de la routine. C'est pourquoi je pense que les projecteurs médiatiques ne devraient pas se contenter d'observer ce qui se passe à Jérusalem seulement mais aussi se tourner vers Paris, Bruxelles, et Berlin. 

 

Le droit à la sécurité

Comparer la façon dont les policiers réagissent légitimement dans tous les pays, en abattant, dernier en date, le tueur de la policière à Rambouillet, alors qu’il est exigé des forces de sécurité israéliennes de retenir leurs forces. Israël retient ses forces pour éviter les condamnations internationales que cherchent à provoquer les palestiniens. Deux poids, deux mesures une situation bien connue d’Israël et du peuple juif. Il est temps qu’Israël en revendiquant sa souveraineté démocratique pleine et entière soit traitée au même titre que toutes les démocraties à qui nul ne conteste leur légitimité à défendre le droit primordial de leurs citoyens : le droit à la sécurité




Sammy Ghozlan                                          Evelyne Gougenheim

Fwd: Haïm Korsia #5

Vendredi 7 mai 2021 
25 Iyar 5781
Parachiot Behar-Be’houkotaï

Photo Grand Rabbin Claude Maman

Haïm Korsia, un Grand Rabbin de France engagé et fort face à la crise sanitaire

Par le Grand Rabbin Claude Maman

Alors que le déconfinement se précise pour les semaines à venir, je tiens en ma qualité de conseiller spécial du Grand Rabbin de France, en charge de la Hevra Kadicha Nationale, à rappeler les actions menées sous la direction de Haïm Korsia, dans le cadre de cette crise sanitaire inédite, depuis plus d’un an.

Dès le 7 mars 2020, le Grand Rabbin de France, Haïm Korsia, a alerté les fidèles et édicté des recommandations sanitaires avec l’AMIF, en vue de prévenir la propagation de l’épidémie.

Dans le même temps, nous avons mis en place les conditions de Tahara en conformité avec la Halakha et dans le respect des règles sanitaires. Le Grand Rabbin de France a guidé l’ensemble du corps rabbinique et les Présidents des communautés. Il a ainsi transmis une feuille de route très précise pour accompagner les personnes endeuillées en cette période si difficile.

A titre d’exemple, nous avons dû réinventer la cérémonie du deuil lors des inhumations, allant jusqu’à des célébrations en distanciel, en raison des interdictions de déplacement. Le Grand Rabbin Haïm Korsia a lui-même accompagné de cette manière des familles tant pour les obsèques que pour les Azkarot. Tous ont su apprécier sa proximité et son dévouement pendant cette période. Ce faisant, il a poursuivi son action de proximité, comme il le faisait lorsqu’il visitait les communautés, qu’elles que soient leur importance, pour être au plus près des fidèles et de leurs préoccupations.

Je suis certain, qu’en écrivant ses lignes, je risque de froisser son humilité, car il n’a jamais adhéré à la maxime « bien faire et faire savoir ». Pourtant, grâce à ses interventions, de nombreuses dépouilles ont pu être très vite libérées des instituts médico-légaux pour être rendus aux familles, comme encore tout récemment, évitant ainsi Halanat Hamet.

Je tiens à rappeler que si j’ai personnellement servi ses prédécesseurs, je ne peux oublier que c’est Haïm Korsia qui m’a nommé Aumônier National des Anciens Combattants, alors qu’il était Aumônier Général des Armées. A ce titre, je suis intervenue avec succès, sous sa direction, pour le changement de sépultures de soldats morts pour la France, dont on a longtemps ignoré la confession. Il a donc été possible de redonner à ces militaires l’étoile de David méritée sur leurs sépultures. C’est d’ailleurs aussi grâce à Haïm Korsia, qu’un soldat reposant sous le croissant musulman a pu retrouver son étoile de David 104 ans après son décès, à la faveur d’un chabbat qu’il avait passé à Nancy.

C’est aussi sous l’impulsion du Grand Rabbin Haïm Korsia que j’ai pu éditer un ouvrage à l’intention des familles endeuillée, Le Repos Éternel qu’il m’a également permis de diffuser. Il m’a enfin de plus fait l’honneur de préfacer mon livre de mémoires, une vie d’espérance de Fès à Bordeaux.

Ce sont autant de raisons pour lesquelles j’appelle à voter pour Haïm Korsia le 6 juin prochain, afin qu’il soit réélu et puisse continuer à nous représenter tant auprès des pouvoirs publics qu’à accompagner nos communautés.

Faire face aux conséquences sociales de la crise sanitaire au sein de la communauté juive

https://youtu.be/wVS5QHa97b0

Video : Covid 19: bilan des conséquences sociales

Un Grand Rabbin de France au plus près des communautés 

Rencontre avec les électeurs du Consistoire régional Côte d’Azur-Corse, du Consistoire de Nice et conférence à la Grande Synagogue de Nice

Le Consistoire Régional Côte d’Azur Corse a accueilli Mercredi 5 Mai 2021 au Centre Culturel d’Antibes le Grand Rabbin de France, Haim Korsia. 

Étaient présents le Grand Rabbin Régional, Le Roch Beth Din, les Rabbanims des communautés de la Région ainsi que les Présidents et/ou représentants de chacune des communautés de la Région.

Le Grand rabbin de France a présenté son projet pour les 7 années à venir, puis a répondu aux questions relatives des participants.

Cet échange fut suivi d’une réunion de travail avec les Présidents et Rabbins sur les sujets de la vie communautaire et religieuse locale.

Enfin, Haïm Korsia a rejoint le Consistoire de Nice en la Grande Synagogue Deloye pour y donner une conférence sur le thème de « L’embellissement du Monde ». 

L’ensemble de la journée s’est déroulé dans un climat serein et fraternel cours de laquelle Tous les sujets ont pu être évoqués.

 

Franck Israel, Président du Consistoire régional Côte d’Azur

Maurice Niddam, Président du Consistoire de Nice

Retrouvez les mots du Président de la Commauté de Nice Maurice Niddam, du rav Franck Teboul, suivis de la conférence de Haïm Korsia 

Retrouvez les mots du Président de la Communauté de Nice Maurice Niddam, du Grand Rabbin Franck Teboul, suivis de la conférence du Grand Rabbin Haïm Korsia 

https://www.consistoirenice.org/KORSIA%20ACIN%2005%2005%202021.mp4

Rencontre avec la communauté de Créteil (Val-de-Marne)

Le président de la communauté Albert Elharrar a organisé une matinée de visite à Créteil, ponctuée de nombreux temps forts.

Accueilli au Centre Communautaire de Créteil par le Grand Rabbin de Créteil Alain Schlomo Sénior et le Président Albert Elharrar, Haïm Korsia s’est entretenu avec les principaux responsables religieux de Créteil, l'évêque Dominique Blanchet, l'imam Ilyès Hacène et le pasteur Ivan Carluer, afin de réaffirmer la fraternité des Enfants d'Abraham.

 

Visite à Créteil

Le Grand Rabbin de France a été ensuite reçu par le Maire de Créteil, M. Laurent Cathala, qui lui a remis la médaille d'honneur de la ville de Créteil pour l'ensemble de son implication au rayonnement de la communauté juive de Créteil. 

Visite à Créteil

Haïm Korsia a tenu à rendre visite aux résidents de la maison de retraite médicalisée Claude Kelman de Créteil, où les résidents retrouvent une chaleur humaine et communautaire avec une restauration cachère et l'oratoire du Rabbin Ary Szenkier. Il a notamment salué le travail exceptionnel de l'ensemble du personnel dans le contexte difficile de la crise du Covid-19.

 

Visite à Créteil

Dans une séquence dédiée à la jeunesse de la communauté cristolienne, le Grand Rabbin s’est rendu à l'école Ozar HaTorah des filles et au Makhome des étudiants du Rav Binyamin Smadja. Ce fut l’occasion de réaffirmer son engagement à intervenir auprès du Ministère de l'Education nationale pour décaler les examens qui ont lieu Chabbat et les jours de fêtes.

Visite à Créteil

Le président Albert Elharrar a profité de ce déplacement pour saluer l'intervention du Grand Rabbin pour mettre la communauté de Créteil en relation avec la Communauté israélite consistoriale de Metz qui a accepté d’accueillir gracieusement les sépultures exhumées fautes de renouvellement des concessions.

Haïm Korsia a affirmé que l'acquisition de concessions perpétuelles dans des cimetières franciliens serait l'une des priorités de son prochain mandat de Grand Rabbin de France.

Le Président de la communauté de Créteil Albert Elharrar a apporté son soutien et sa bénédiction à Haïm Korsia pour un second mandat à la tête du Grand Rabbinat de France.

Agenda de la semaine

Dimanche 9 mai à 14h30

Synagogue de La Rochelle – 34 Cours des Dames, 17000 La Rochelle 

Conférence exceptionnelle avec présentation de l’ouvrage Réinventer les Aurores et perspectives pour les sept années à venir.

Conférence exceptionnelle avec présentation de l’ouvrage Réinventer les Aurores et perspectives pour les sept années à venir.

Lundi 10 mai

Déplacement à Marseille

Rencontre avec les électeurs du Consistoire régional Alpes-Provence 

Mardi 11 mai

Rencontre avec l’UEJF 

Echange autour de la jeunesse et de la vie étudiante. A suivre aussi par Zoom. 

Plus d’infos à venir prochainement.

Mercredi 12 mai 

Rencontre avec les électeurs du Haut-Rhin (par Zoom) 

Suivez le Grand Rabbin de France Haïm Korsia sur les réseaux sociaux

Cet email a été envoyé à [email protected], cliquez ici pour vous désabonner.

Haïm KORSIA