Le BNVCA dans le désarroi et la colère: l’assassin de Sarah Halim est absous

BANDEAU BNVCA.JPG


66 rue Laugier 75017                                                                           Le 14 avril 2021


Le Président

Sammy GHOZLAN 

01 77 38 49 44

 

COMMUNIQUE

image (12).png

 

 

Le BNVCA apprend avec amertume, désarroi et colère la décision de la Cour de Cassation : l’assassin de Sarah Halimi, surprise dans son sommeil, frappée, torturée, fracassée et défenestrée, est absous. L’irresponsabilité pénale, issue d’une Instruction qui a dès le départ suscité des réserves et des questionnements, est confirmée.

Ce verdict tombe comme un coup de massue sur les citoyens de confession juive effarés de voir que la vie d’une femme juive est estimée à rien. Dans quelques jours, son assassin sortira de l’hôpital psychiatrique où il séjourne. Il sera vraisemblablement célébré dans les quartiers qui crient Mort aux juifs.  

Ce jour s’inscrit déjà comme un jour noir pour une justice sourde aux cris de Sarah Halimi  qui avait hurlé, en vain, plus de cinquante minutes en présence des forces de l’ordre.