Le BNVCA dénonce les inscriptions de « Mort à Israël » tagués sur les murs de SciencesPo

BANDEAU BNVCA.JPG

66 rue Laugier                                                                             12 avril 2021  

Le Président

Sammy Ghozlan

01 77 38 49 44

 

COMMUNIQUE

 

Le Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme dénonce les inscriptions de « Mort à Israël » tagués sur les murs de SciencesPo

tags SC PO.jpg

Tags sur le mur de Sciences Po, ce jour 12 avril 2021

 

Ainsi sur les murs de l’université qui se dit « ouverte sur le monde » et se place parmi les meilleures en sciences humaines, qui « s’emploie à diffuser une culture de l’égalité entre toutes ses communautés », les tags de la honte viennent rappeler qu’on ne peut ouvrir impunément ses portes à la propagande anti Israël sans prendre le risque de voir se diffuser cette haine.

Alors qu’Israël intensifie ses relations avec nombre de pays arabes, alors qu’Israël contribue notamment sur le plan médical avec une campagne de vaccination exemplaire et des résultats sur la lutte contre le cancer du cerveau, à l’amélioration des conditions de vie de tous, alors qu’israël fait une démonstration de démocratie extraordinaire avec les députés des listes arabes reçus par le Président de l’ Etat juif sachant qu’ils refuseraient de prêter allégeance à la nouvelle Knesset du pays qui les nourrit, ces graffitis sont le fruit de l’ignorance et de la propagande incessante contre le seul Etat juif

Le BNVCA saisit les services municipaux pour faire effacer ces incitations qui poussent à l’acte anti juif et suggère à Sciences Po, après avoir identifié et sanctionné les lâches irresponsables coupables de ces tags, de renforcer son programme sur l’histoire d’Israël, son enracinement dans cette Terre et les succès phénoménaux qui portent ce petit pays qui va célébrer dans quelques heures ses 73 ans, dans le groupe des pays les plus avancés du monde.