Le BNVCA inquiet de la situation des juifs en Tunisie suite à l’agression de deux mineurs :une jeune fille de 18 ans et un garçon de 8 ans dans le quartier Hara Kbira de Djerba Le BNVCA saisit l’ambassadeur de Tunisie en France et le Quai d’Orsay

Logo.jpg

66 rue Laugier – 75017                                                         11 avril 2021

Le Président

Sammy Ghozlan

01 77 38 49 44

 

COMMUNIQUE

 

 Le BNVCA apprend avec beaucoup d'émotion et d'inquiétude que des jeunes membres de la communauté juive en Tunisie et résidant plus particulièrement dans le quartier juif de HARA KBIRA de la ville de Djerba ont été agressés. 

Dans le courant de la fête de Pessah, la Pâque Juive, le jeune Eliran, 8 ans, qui se rendait au centre d'étude de la Thora, a été tabassé par un adulte.  Une plainte a été déposée auprès de la police mais sans suite jusqu’à présent.

Et nous apprenons également que la jeune fille de 18 ans, Hanna Haddad, a été agressée le mercredi 7 avril par deux individus qui ont tenté de l'étrangler à plusieurs reprises . Elle se serait débattue; et ses cris ont alerté les membres du village qui sont venus la libérer, en faisant fuir les assaillants.

 Selon nos informations, ces derniers auraient été interpellés le vendredi 9 avril. Contrairement à leurs allégations ils ne l'ont pas attaquée pour lui voler son téléphone, puisqu'elle n'en possédait pas

Face à cette situation qui semble confirmer que la petite communauté juive, qui réside encore en Tunisie et notamment dans la ville de Djerba, souffre de discrimination de la part de ses compatriotes.

La police aurait de nouveau investi les secteurs sensibles de la ville afin de protéger les familles juives qui y vivent .

Le BNVCA saisit l'ambassadeur de Tunisie en France ainsi que le Ministre français  des Affaires Étrangères au Quai d'Orsay afin de les alerter sur la situation nouvelle et précaire  concernant les juifs vivant encore en Tunisie, selon ces dernières informations  .