Le BNVCA appelle au rassemblement à la Mémoire de Ilan Halimi Il y a quinze ans, la France découvrait la nouvelle haine des juifs

BANDEAU BNVCA.JPG

Le Président

Sammy
Ghozlan                                                                     
Paris, le 11 février   2021

01 78 39 44
48           
                                                                      
    

 

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le BNVCA appelle au
rassemblement à la Mémoire de Ilan Halimi

Il y a quinze ans, la France
découvrait la nouvelle haine des juifs

 

 

Le Bureau National de Vigilance Contre
l’Antisémitisme, BNVCA, rappelle qu’il y a 15 ans, déjà, la France découvrait
avec effroi ce qu’elle refusait de voir. Un jeune homme, Ilan Halimi, parce que
juif, donc supposé riche, est devenu une cible pour une bande de barbares
prédateurs. Un appât permettra de neutraliser sa vigilance et s’enchaîne
l’horreur : séquestration, tortures, l’agonie sur le bas–côté d’une voie
ferrée et la mort.

Ilan Halimi est mort dans d’atroces
souffrances, sous les coups et les brûlures, mais il est aussi mort du silence
gardé autour de cet événement qui a duré trois semaines, trois semaines d’un
calvaire inimaginable. Il y eut aussi le silence de la cité, les errements de
l’enquête qui refusait d’envisager cette piste de la nouvelle haine des juifs. Ilan Halimi dont le sourire
éternel nous rappelle que plus que ceux qui tuent c’est l’indifférence de tous
qui permet le pire. Aujourd’hui deux des complices de Fofana n’ont toujours pas
été identifiés et, hormis Fofana, les complices sont sortis de prison. Quant à
la compagne de Fofana, elle intervient auprès de certaines municipalités.

Le BNVCA appelle au Rassemblement à la mémoire d’Ilan Halimi, ce Dimanche 14 février à 14h,
devant le 229, boulevard Voltaire
. Soyons nombreux pour honorer la mémoire
d’Ilan Halimi, pour dire non à l’indifférence, au silence et oui à la
solidarité

Ce dimanche, Yossi Taïeb, député du Shas
et premier député israélien à être né en France, devrait se rendre sur la tombe
d’Ilan Halimi à Jérusalem avec Sammy Ghozlan, Président et fondateur du Bureau
National de Vigilance contre l’Antisémitisme. Pratiquement, toutes les victimes
de meurtres à caractère antisémite reposent en Israël, pour éviter que, même
après leur mort, leur Mémoire ne soit profanée.

Garanti sans virus. www.avg.com