Le BNVCA demande que les objets nazis soient saisis et détruits une fois pour toutes

BANDEAU BNVCA.JPG

66 rue Laugier 75017                                                           Le 6 janvier 2021


Le Président

Sammy GHOZLAN 

01 77 38 49 44

 COMMUNIQUE


(Source Photo France3)5ff4414a88eba_croix_gamme-5143180.jpg


Le BNVCA maintient et assène : non les objets nazis ne sont pas et ne seront jamais des objets historiques.

Le BNVCA demande que ces objets nazis soient saisis et détruits une fois pour toutes

 

Le BNVCA maintient et assène : non les objets nazis ne sont pas et ne seront jamais des objets historiques.

Avec de nouvelles ventes aux enchères annoncées, dans d’autres villes que Pamiers, Albi et Soissons, le BNVCA entend bien faire barrage par tous les moyens à cette tentative de banalisation des crimes nazis. Placer une pastille sur une croix gammée pourrait suffire à contourner la loi qui interdit de présenter des objets nazis ? Veut-on
nous faire accepter qu’après 76 ans, les crimes contre l’humanité de ce régime
monstrueux seraient prescrits, qu’il faut accepter de considérer tout cela
comme une « page sombre de notre histoire ». 
Banaliser, accepter, oublier, le cercle impossible.

Le BNVCA refuse la fascination malsaine que le régime nazi, régime de la haine des juifs, des noirs, des Tsiganes et des handicapés entre autres, exerce sur des esprits pervers. Quel intérêt à préserver des drapeaux nazis ?  Peut-être le drapeau placé sur l’une des pelleteuses qui ramassait les corps de bébés pour les jeter vivants dans la fournaise.

Qu’est-ce que la lutte contre l’Antisémitisme, si demain les objets qui expriment la volonté de destruction du peuple juif, sont banalisés. Une croix gammée n’est pas un graphisme.  Une croix gammée est le signe de ralliement d’une meute barbare assoiffée de sang juif. Ni aujourd’hui, ni demain, ni à Soissons, ni ailleurs. Ces objets maudits constituent une infraction à la loi, ceux qui les mettent en vente doivent être poursuivis et condamnés, les objets saisis et détruits une fois pour toutes. Le BNVCA s’y emploiera de toutes ses ressources, chaque jour et toujours.

Le BNVCA requiert le Préfet et le Procureur de la République de chaque département concerné pour faire respecter la loi et la Mémoire des victimes.

Le BNVCA a demandé à son Conseil, Me Charles Baccouche , de déposer plainte contre les ventes déjà organisées et celles à venir.

One thought on “Le BNVCA demande que les objets nazis soient saisis et détruits une fois pour toutes

  1. poliyay Reply

    Заказать seo поисковую оптимизацию сайта, Заказать услуги по продвижению сайта По всем возникшим вопросам Вы можете обратиться в скайп логин pokras7777Раскрутка сайта под ключ
    .Так же собираем базы Обратесь всегда будем рабы вам помочь

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *