Le BNVCA estime que la haine gratuite contre la candidate Miss France d’origine juive née de père israélien, devrait se faire payer 6 millions d’euros

 

66 rue Laugier 75017 PARIS


Le Président

Sammy GHOZLAN 

01 77 38 49 44

 

 Paris le 20 décembre 2020

COMMUNIQUE
Pour en finir avec l’euro symbolique jamais dissuasif. 
Le BNVCA estime que la haine gratuite contre la candidate Miss France d’origine juive née de père israélien, doit se faire payer 6 millions d’euros
 
 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme, le BNVCA, refuse la banalisation de la haine propagée par des abrutis antisémites quasi illettrés, perroquets des diatribes de BDS.  BDS contre qui de nouvelles plaintes viennent d’être déposées par le BNVCA, à Montpellier et Toulouse, suite à leurs campagnes incessantes de délégitimation de l’Etat d’Israël

Face  à l’ampleur de la haine antijuive et anti Israël déchaînée par la simple déclaration de la candidate April Benayoum, Miss Provence, annonçant que son père est israélien, le BNVCA souhaite des mesures dissuasives pour stopper ce fléau.

« Tonton hitler ta oublier d’exterminer Miss Provence » ou «  dites à Miss Provence que l’Israël n’existe pas, c’est la Palestine » voilà quelques exemples parmi les centaines de messages qui ont envahi les réseaux sociaux.

Cette haine ordinaire ne passera pas.

Le BNVCA estime que chaque auteur devrait se voir réclamer la somme de 1€ par victime juive de la SHOAH, soit 6 millions d’euros    ( six millions d’euros). Ceux qui jettent en pâture des juifs et des juives ne peuvent plus rester impunis. Il est temps que la peur change de camp.

Le BNVCA a chargé son Conseil, Me Charles Baccouche, d’engager les poursuites auprès du Parquet de Paris et de demander, non plus de dérisoires dommages et intérêts, mais des dommages et intérêts à la hauteur de cette haine qui a tué et qui continue à tuer. Au lendemain du verdict de Charlie et Hyperchacher, alors que Samuel Paty se tient debout face à nous, le BNVCA refuse les accommodements et déclare la guerre ouverte à tous ceux qui continuent à propager le virus de la plus vieille haine du monde : l’antisémitisme

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *