Le BNVCA dépose plainte contre l’action discriminatoire et illégale menée par Bds Collectif Palestine Vaincra à Toulouse

COMMUNIQUE :

Le BNVCA dépose plainte contre l’action
discriminatoire et illégale menée par Bds Collectif Palestine vaincra à
Toulouse




Le Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme, BNVCA,  condamne la campagne publicitaire illégale, et pourtant officielle, lancée contre Israël par BDS COLLECTIF PALESTINE VAINCRA en utilisant un affichage sur les sucettes Decaux aperçues notamment dans le quartier du Mirail à Toulouse. 

Ces affiches accusent la marque Puma d’être le « sponsor du colonialisme israélien”. Puma, fabricant mondial de vêtements de sport, a signé un accord de parrainage de quatre ans avec l’Association du Football Israélien (IFA) et, depuis, fait l’objet d’une stigmatisation haineuse.

 

panneau-puma-1080x675 def.jpg

Nous considérons que ces affiches sont manifestement incitatives à la haine de l'État juif. Une haine qui a déjà tué dans cette ville de Toulouse les enfants juifs de l’école juive Ozar Hatorah le 19 mars 2012. Faut-il rappeler que l 'islamo-terroriste Mohamed Merah a justifié son crime au motif qu’il voulait « venger les enfants palestiniens » ?

Le BNVCA a chargé son conseil, Maître Charles Baccouche, de déposer plainte contre les auteurs de cette campagne, de même que contre ses commanditaires financiers imprimeurs diffuseurs et contre la société Decaux qui se rend complice de cette infraction.  

A l’heure où les pays arabes et musulmans développent leurs relations avec l'État d’Israël, cette forme d’activisme palestiniste, ces campagnes de haine contre Israël sont totalement anachroniques et dépassées. A fortiori, puisque désormais c’est l'état arabe et musulman d'Abou Dabi qui a racheté l’équipe israélienne de football Betar Jérusalem. Le cheikh Hamed bin Khalifa, considéré comme l'une des personnes les plus respectées des Émirats arabes unis et faisant partie de la famille royale, a en effet, très récemment, acquis environ 50% de la propriété du club israélien.

 

 

Nous soulignons avec insistance que les actions illicites des activistes de Bds, Capjo et autres officines entrent désormais dans le cadre de la future loi sur le séparatisme.  

Le BNVCA demande une nouvelle fois la dissolution de Bds et de toutes ses organisations satellites ainsi que le retrait immédiat et la destruction des affiches incriminées diffusées par Decaux  

Le BNVCA recommande à la société Puma de déposer plainte contre les auteurs de cette campagne ignoble et dangereuse. 

Le BNVCA, précurseur depuis 2009 dans la lutte contre les activistes de Bds, agit préventivement de façon citoyenne contre ceux qui incitent à la haine et poussent à l’acte antisémite en diabolisan